La décision sur le tarif prosumer reportée

©BELGA

Le gouvernement wallon n'a pas avalisé jeudi l'exonération des installations photovoltaïques existantes du tarif prosumer. Le sujet est reporté à la semaine prochaine.

À la demande de la ministre Alda Gréoli (cdH), la discussion en gouvernement sur le projet d’exonérer les installations photovoltaïques existantes du tarif prosumer qui doit entrer en vigueur en 2020 a été reportée d’une semaine. Le cdH demande en effet un certain nombre d’éclaircissements techniques sur les compteurs qui doivent mesurer les kilowattheures réellement prélevés par les prosumers qui resteront soumis à ce tarif. Il n’aurait par contre pas d’opposition de principe à l’exonération des installations existantes, que le ministre wallon de l’énergie Jean-Luc Crucke (MR) espérait faire passer au gouvernement ce jeudi.

Il en va par contre différemment de la Cwape, le régulateur wallon de l’énergie, qui s’est fendue d’un communiqué pour rappeler pourquoi elle veut faire contribuer l’ensemble des utilisateurs aux frais de réseau, et pour annoncer qu’elle sera vigilante quant au respect de ses compétences et de son indépendance en matière de tarification.

Le gouvernement wallon a par contre avalisé, jeudi, une autre proposition du ministre Crucke: l’instauration d’une garantie régionale pour les projets d’exploration liés à la géothermie profonde. Moyennant la validation du projet et le paiement d’une prime, une indemnisation pourra être demandée si après forage, il s’avère que la ressource géothermique est inférieure à ce qui avait été escompté.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect