La mise en faillite de Qualibeef (ex-Veviba) n'empêchera pas la reprise

©BELGA

L'entreprise Qualibeef (ex-Veviba), au cœur d'un scandale sanitaire en mars 2018, a été déclarée en faillite par la justice. Cela met fin à la réorganisation judiciaire par transfert, mais pas à la recherche d'un repreneur. Les candidats ont jusqu'au 15 septembre pour faire offre.

L'entreprise Qualibeef, ex-Veviba, a été déclarée en faillite mardi par le tribunal de l'entreprise de Liège, division de Neufchâteau, a annoncé ce mercredi la RTBF. Alors que la société était engagée dans une réorganisation judiciaire (PRJ) par transfert depuis la mi-juillet, le juge délégué a demandé la fin anticipée de cette procédure car l'activité sur le site était à l'arrêt. Le procureur du Roi avait lui aussi cité Qualibeef en faillite. Le tribunal a fait droit à leurs requêtes le 20 août, et désigné trois curateurs: maîtres Jean-Charles Mottet, Frédéric Huart et Nathalie Lequeux. Mottet était jusqu'alors administrateur provisoire de l'entreprise, tandis que Huart était mandataire de justice.

Veviba s'était retrouvée au cœur d'un scandale sanitaire en mars 2018, lorsque le ministre fédéral de l'Agriculture Denis Ducarme et l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA) avait retiré l'agrément à l'entreprise à la suite d'une perquisition dirigée par un juge d'instruction sur le site de l'entreprise bastognarde comptant un abattoir, un atelier de découpe et un surgélateur industriel. Des infractions relatives à des falsifications des renseignements sur la date de congélation de la viande et à une non-conformité des produits avaient été évoquées.

→ Retrouvez tous les articles à propos du scandale Veviba dans notre dossier

"Le site reste un un fleuron en Wallonie. Il est désormais complètement nettoyé. Il y a donc un réel espoir de trouver un repreneur, puisqu'il y déjà des marques d'intérêt, et une possibilité pour le personnel licencié de retrouver de l'emploi."
Jean-Charles Mottet
Administrateur provisoire

Un changement de nom en Qualibeef et de management avait été opéré en vue de pouvoir relancer l'entreprise. Qualibeef s'était néanmoins retrouvée en procédure de réorganisation judiciaire avec des dettes s'accumulant. Le congélateur industriel contenant 650 tonnes de viande était toujours sous scellés à la suite de l'instruction judiciaire. Une mesure représentant un coût pour l'entreprise qui devait toujours le maintenir "allumé" mais tout en ne pouvant y avoir accès. Les scellés ont néanmoins été levés et la viande complètement évacuée début août.

La faillite de Qualibeef et de sa filiale "Abattoir et marche de Bastogne" (AMB) signifie aussi le licenciement de 54 personnes, soit 48 pour Qualibeef et 6 pour AMB. Mais la recherche d'un repreneur se poursuit. "Il y a un réel espoir de voir l'outil remis en activité avec un réengagement de personnel conséquent à la clef dans un délai relativement bref. Pour que ce fleuron de l'industrie locale puisse générer à nouveau de l'activité et de l'emploi", a indiqué Jean-Charles Mottet, l'administrateur provisoire devenu curateur.

©BELGA

Les candidats repreneurs peuvent se manifester, sur la base d'un cahier des charges, d'ici le 15 septembre. Les offres seront examinées par les curateurs et les propriétaires, dont l'intercommunale Idelux qui a la propriété immobilière, et une ou plusieurs sociétés de leasing (équipement). La famille Verbist, en revanche, qui était l'actionnaire principal de l'abattoir, risque de ne plus récupérer grand-chose de son investissement.

A bonnes sources, on a appris qu'il y aurait déjà quatre à cinq candidats repreneurs, belges et étrangers, qui émanent du secteur, qui ont les moyens financiers nécessaires et qui possèdent des clients. L'un d'entre eux proposerait de réengager une cinquantaine de personnes.

A noter que la procédure pénale est complètement indépendante de la procédure devant le tribunal de l'entreprise, celle-ci ayant finalement débouché sur une faillite. L'instruction judiciaire concernant Veviba est d'ailleurs toujours en cours.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect