La Wallonie compte aussi sur les fonds Feder pour sa relance

©Anthony Dehez

À côté des 8 milliards wallons et européens mobilisés pour sa relance, la Wallonie va bénéficier d’une enveloppe Feder de près de 600 millions.

 Quelques semaines après avoir dévoilé le squelette de son plan de relance, et en attendant d’en connaître plus sur les 344 mesures retenues, le gouvernement wallon vient de baliser les grandes lignes directrices qui doivent dicter le prochain programme opérationnel du Fonds européen de développement régional (Feder) pour les années 2021 à 2027.

596
millions €
Dans le cadre de la prochaine programmation européenne Feder, la Wallonie va injecter 596 millions d'euros entre 2021 et 2027.

Pour rappel, le Feder est l’un des leviers financiers de la politique de cohésion de l’Union européenne. Cette aide est principalement destinée aux Régions en retard de développement. Dans le cas de la Wallonie, les retards constatés sur les provinces du Hainaut et de Liège, vont permettre au sud de la Belgique de bénéficier d’un soutien financier de près de 596 millions entre 2021 et 2027.

Une énième manne financière

Pour comprendre les enjeux, il est sans doute utile de pointer une série de disparités économiques comme un taux d’emploi de 64,6% (en 2019) chez le 20-64 ans, inférieur par rapport à la moyenne belge de 70,5%. Le taux de privation matérielle et social est, lui, de 15,3% et le taux de privation matérielle sévère est de 8,6%.

Cette énième manne financière européenne, est subventionnée à 40% par l’Europe, à 50% par la Wallonie et le solde par des opérateurs privés.

Cette énième manne financière européenne, subventionnée à 40% par l’Europe, à 50% par la Wallonie et le solde par des opérateurs, se répartit entre des projets publics, sélectionnés par un jury indépendant via appels à projets, et des aides accordées aux entreprises wallonnes dans des domaines prioritaires pour la Wallonie.

En attendant le lancement du premier appel à projet fin 2021, le gouvernement wallon vient de définir 15 priorités stratégiques. Une enveloppe de 39 millions sera, par exemple, réservée au "soutien à des programmes de recherche industrielle et/ou de développement expérimental menés par des entreprises en vue de développer des procédés, produits et services nouveaux s’inscrivant dans au moins 1 des 5 domaines d’innovation stratégique de la Stratégie de spécialisation intelligente wallonne". 

Des aides, pour un peu plus de 32 millions, visent à soutenir les PME "en vue de favoriser leur développement, leurs investissements et leur transformation. Notamment leur transformation numérique ou les investissements responsables et durables". Les instruments financiers, notamment les invests, recevront de leur côté un peu moins de 77 millions afin de soutenir, via des prêts, le développement des PME.

Au niveau environnemental, pointons au hasard les 81 millions pour la rénovation énergétique des bâtiments publics régionaux et locaux ou les 81 millions pour la dépollution des friches.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés