Publicité

La Wallonie crée un commissariat spécial à la reconstruction

©Photo News

Le commissariat sera chargé de coordonner les équipes sur le terrain avec l'administration et les autorités locales et assurer un plan de reconstruction de la Wallonie.

Pour se rendre compte de l’étendue de la catastrophe qui a frappé la Wallonie il y a dix jours, il suffit de pointer un chiffre: sur les 262 communes que compte le sud du pays, 202 pourront solliciter une intervention au fonds des calamités. Les problèmes ne sont évidemment pas tous de la même ampleur. On pointe les milliers de familles qui ont perdu leur logement, mais aussi des administrations communales ensevelies sous les eaux, des routes éventrées, des pollutions aux hydrocarbures, des problèmes sanitaires avec l’arrivée de rats, etc. "Cela va être un effort de longue haleine. Reconstruire tout ce qui a été détruit, redonner de la dignité à ces communautés, cela prendra du temps. On s’en sortira ensemble et le gouvernement fédéral sera en support des gouvernements régionaux", a promis le Premier ministre Alexander De Croo (open Vld) lors d’une conférence de presse conjointe donnée avec le gouvernement wallon mardi.

Cette reconstruction demandera aussi de la souplesse budgétaire tant les deux milliards d’euros promis par la Wallonie semblent insuffisants. "Il faudra que l’Europe comprenne que nous avons des réalités humaines qui passeront toujours avant les réalités budgétaires", estime le ministre du Budget Jean-Luc Crucke (MR).

"Cela va être un effort de longue haleine. Reconstruire tout ce qui a été détruit, redonner de la dignité à ces communautés, cela prendra du temps. Le gouvernement fédéral sera en support des gouvernements régionaux."
Alexander De Croo
Premier ministre

Courroie de transmission

Pour tenter de coordonner toutes les réponses à donner à ces situations d’urgence, le gouvernement wallon PS-MR-Ecolo a décidé de créer un commissariat spécial à la reconstruction. Il sera dirigé par deux commissaires spéciales, Catherine Delcourt (commissaire d’arrondissement pour la province de Liège et gouverneur faisant fonction au début des inondations), et Sylvie Marique (secrétaire générale du Service public de Wallonie). Leur mission, qui durera au minimum un an, sera d’assurer la coordination entre les équipes sur le terrain, les structures locales et les différents services de l’administration wallonne. Mais au-delà de cette indispensable coordination, "leur mission sera aussi de formuler des propositions en vue d’assurer un plan de reconstruction", a expliqué le ministre-président wallon Elio Di Rupo qui attend des deux commissaires un rapport chaque semaine.

"Toutes les compétences de la Wallonie sont impactées. L’objectif sera qu’une solution soit trouvée à chaque problème et une réponse à chaque question. Notre travail est d’assurer une réhabilitation rapide et une reconstruction définitive."
Sylvie Marique
Commissaire spéciale

Cette courroie de transmission entre le terrain, le gouvernement et l’administration devra rapidement tenter de répondre à toutes les questions qui se posent. "Toutes les compétences de la Wallonie sont impactées. L’objectif sera qu’une solution soit trouvée à chaque problème et une réponse à chaque question. Notre travail est d’assurer une réhabilitation rapide et une reconstruction définitive", détaille Sylvie Marique.

202
communes sinistrées
L'ampleur du sinistre se mesure au nombre de communes impactées. Sur les 262 communes que compte le sud du pays, 202 pourront solliciter une intervention au fonds des calamités.

9 communes fortement impactées

D’ici un premier rapport, l’aide s’amplifie. Le ministre des Pouvoirs locaux Christophe Collignon (PS) a par exemple libéré de nouveaux crédits pour assurer le déblayage et le nettoyage des zones, ainsi que le relogement des personnes sinistrées. Particulièrement impactées, les communes de Trooz, Limbourg, Pepinster, Theux, Verviers, Liège, Esneux, Chaudfontaine et Rochefort recevront chacune une dotation de 3,5 millions.

Le gouvernement va aussi intervenir pour la dératisation. Il prendra également en charge l’assainissement des pollutions à l’hydrocarbure pour les cas non couverts par les assureurs. La problématique des déchets est aussi au centre des priorités avec 27 sites de stockage identifiés. Il faudra aussi vérifier plus de 11.700 kilomètres de cours d’eau. Un budget de 3,6 millions a enfin été dégagé pour louer 750 containers et reloger temporairement les commerces sinistrés.

Le résumé

  • Le gouvernement a installé un commissariat spécial chargé de la reconstruction.
  • Son rôle sera de "coordonner et faciliter l'élaboration et la prise de décision du gouvernement" et "formuler, en collaboration et en concertation avec les services compétents, des propositions en vue d’assurer un plan de reconstruction dans les communes concernées."
  • Sur base des données météorologiques fournies par l’IRM et des données fournies par l’administration et du rapport établi par le Centre régional de crise de Wallonie, le Gouvernement a pu établir que 202 communes rencontrent les critères .

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés