Publicité

La Wallonie lance un appel aux propriétaires privés

©Photo News

À travers les Agences immobilières sociales, le gouvernement wallon espère mettre rapidement sur le marché des centaines de logements à loyers modérés.

Déjà sous tension avant les inondations de la mi-juillet avec 40.000 familles qui étaient en attente d’un logement social, le marché du logement locatif public s’apprête à vivre quelques années de surchauffe en Wallonie. Il suffit de plonger dans les derniers chiffres donnés par Christophe Collignon, le ministre socialiste en charge du logement dans le sud du pays, pour s’imprégner du défi potentiel à relever. Suite aux inondations, 38.543 logements ont été impactés. Et sur ces 38.543 logements touchés, 642 ont été totalement détruits ou sont à détruire et 4.940 ont été partiellement détruits.

"Avec les inondations, la demande de logements à loyers abordables s’est accentuée en Wallonie. C’est pourquoi nous voulons doper le système des AIS."
Christophe Collignon (PS)
Ministre en charge du Logement

Le gouvernement PS-MR-Ecolo s’active à trouver des solutions. Elles seront parfois temporaires via par exemple la location de logements modulaires, mais passeront aussi par la mise sur le marché de logements inoccupés. Afin de multiplier les alternatives, l’exécutif wallon va notamment mobiliser les propriétaires privés à travers les Agences immobilières sociales (AIS). "Avec les inondations, la demande de logements à loyers abordables s’est accentuée en Wallonie. C’est pourquoi nous voulons doper le système des AIS", souligne le ministre Collignon.

Loyer assuré pour le bailleur

Créé il y a 27 ans, et avec aujourd’hui 7.500 logements en gestion à travers 33 AIS réparties sur le territoire du sud du pays, le système est décrit par ses responsables comme un acte win-win tant pour le propriétaire qui rechercherait une sécurité financière, les autorités publiques qui visent à offrir au marché des biens à loyers modérés, et les locataires plus fragiles à la recherche d’un toit. À la tête du Fonds du logement, Vincent Sciarra énumère ainsi une série d’avantages pour les bailleurs privés qui accepteraient de confier leurs biens à une agence AIS. "Les loyers sont garantis tous les mois, y compris lors d’un vide locatif, le bien est correctement entretenu, l’agence prend en charge la gestion locative."

"Les loyers sont garantis tous les mois, y compris lors d’un vide locatif, le bien est correctement entretenu, l’agence prend en charge la gestion locative."
Vincent Sciarra
Directeur général du Fonds du logement

À côté de ce triple avantage, le propriétaire qui confie son bien à une AIS bénéficiera aussi d’avantages fiscaux comme une exonération du précompte immobilier ou d’une réduction sur la TVA. Le propriétaire peut également accéder à des prêts à taux zéro pour certains travaux de rénovation. En contrepartie, le bailleur devra accepter d’encaisser un loyer d’une trentaine de pour-cent en dessous du marché et confier son bien en gestion à l’AIS durant 9 ans.

12.000
nouveaux logements publics
D'ici la fin de la législature, le gouvernement wallon espère arriver à mettre sur le marché 12.000 nouveaux logements publics, dont 6.000 à travers les Agences immobilières sociales.

Doubler le nombre de logements en AIS

Suite aux inondations, et afin d’inciter plus de propriétaires à confier leurs immeubles aux AIS, le ministre a revu certains critères, notamment en ramenant de 9 à 2 ans la durée de mise en gestion. Les propriétaires auront aussi la possibilité d’obtenir des aides pour des travaux de 30.000 euros maximum à travers des subventions et des prêts à 0%. "Il n’y aura pas de solution miracle. La seule solution, c’est la solidarité et la multiplicité des actions. Il faut mobiliser les biens qui se trouvent sur le territoire. C’est aussi une manière de répondre à la problématique des immeubles inoccupés", estime le ministre.

Derrière cet allègement dans les règles, la Wallonie espère arriver à doubler le parc locatif des agences immobilières sociales d’ici 2024. "L’objectif de la déclaration de politique régionale est de mettre sur le marché 12.000 nouveaux logements publics dont 6.000 dans les AIS", ambitionne le ministre.

Le résumé

  • Le gouvernement wallon cherche des solutions pour reloger les personnes sinistrées suite aux inondations.
  • Le ministre Collignon lance un appel auprès des propriétaires privés pour qu'ils confient leurs logements aux Agences immobilières sociales.
  • Ce système de mise en location procure certains avantages aux bailleurs comme une exonération du précompte et la garantie de loyer. En échange, le propriétaire doit accepter de recevoir un loyer inférieur à celui du marché.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés