La Wallonie mobilise 145 millions d'euros d'aides supplémentaires

©Tim Dirven

Le gouvernement wallon va lancer de nouvelles aides pour les secteurs impactés par le troisième lockdown.

Le gouvernement wallon PS-MR-Ecolo a dégagé 145 millions supplémentaires ce jeudi afin de financer de nouvelles aides économiques. Ces nouvelles indemnités concernent "les secteurs visés par une prolongation de leur fermeture (loisirs, sports, activités récréatives, culturelles…), les secteurs fermés complètement (métiers de contact), et les secteurs impactés en raison d’une fermeture partielle et dont le commerce est accessible sur rendez-vous uniquement)", précise le cabinet du ministre de l’Économie, le libéral Willy Borsus.

"Les nouvelles indemnités concernent les secteurs visés par une prolongation de leur fermeture, les secteurs fermés complètement et les secteurs impactés en raison d’une fermeture partielle."
Cabinet du ministre de l'Economie

De 4.000 à 9.750 euros

Concrètement, un montant de 4.000 à 12.000 euros sera  versé aux entreprises actives dans les secteurs fermés, qui n’ont pas rouvert et dont la fermeture a été prolongée. Cela concerne les loisirs, le sport, les activités récréatives, culturelles. Le calcul de la prime prendra en compte le nombre d’équivalents temps plein (ETP). Une entreprise qui occupe plus de 10 personnes aura par exemple droit à 12.000 euros. Une autre avec 1 à 4 ETP aura 6.500 euros et enfin celle de 5 à 9 ETP bénéficiera d’une prime de 9.500 euros. Les 4.000 euros seront eux accessibles pour les activités sans salarié.

À côté, un montant de 3.250 à 9.750 euros est disponible pour les secteurs qui ont pu rouvrir, mais qui sont à nouveau fermés ainsi que pour le commerce qui peut uniquement ouvrir sur rendez-vous et "se retrouve largement à l’arrêt dans les faits".  Le calcul de la prime se fait ici aussi en fonction du nombre d’ETP (Zéro ETP = 3250 euros ; 1 à 4 ETP = 5.500 euros, 5 à 9 ETP = 7.500 euros et plus de 10 ETP = 9.750 euros).

Dans la foulée, la Wallonie a décidé de renforcer le dispositif en faveur de secteurs spécifiques (comme les photographes ou les agences de voyages) qui ne sont pas fermés mais qui, de facto, n’ont pas de travail. Une compensation de 30 % du chiffre d’affaires pour le trimestre concerné sera attribuée, à condition d’avoir perdu 50 % de son chiffre d’affaires. Le montant de la prime varie de 7.500 euros à 75.000 euros en fonction du nombre d’ETP et de la perte du chiffre d’affaires.

Le gouvernement a décidé de rendre plus flexible l’indemnité destinée au B2B "en permettant aux indépendants et entreprises concernés par le mécanisme de faire valoir leur perte de chiffre d'affaires trimestre par trimestre".

Assouplissement des règles pour le B2B

Enfin, sous la pression de l’horeca où  "un certain nombre d’entreprises ont pu bénéficier de l’effet des assouplissements des mesures au 3ᵉ trimestre 2020", le gouvernement a décidé de rendre plus flexible l’indemnité destinée au B2B  "en permettant aux indépendants et entreprises concernés par le mécanisme de faire valoir leur perte de chiffre d'affaires trimestre par trimestre afin d’augmenter le nombre d’entreprises éligibles sur les deuxième, troisième et quatrième trimestres 2020.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés