analyse

La Wallonie peine à entrer dans la Champions League de la recherche

Les acteurs belges du domaine de la recherche ont attiré 3 milliards d'euros d'aides européennes entre 2014 et 2020. Seule 10% de cette enveloppe est allée à des institutions wallonnes. ©AFP

Entre 2014 et 2020, la KULeuven a décroché davantage d'aides européennes à la recherche que l'ensemble des acteurs wallons. Plusieurs raisons expliquent cet écart.

Plus qu’une enveloppe, c’est un label d'excellence: Horizon 2020, le programme-cadre de l’Union européenne pour la recherche pour la période 2014-2020, aura distribué plus de 61 milliards d’euros aux projets jugés les plus prometteurs. Comme le programme favorise les consortiums, les projets présentés par des réseaux d'universités, centres de recherche et entreprises de différents pays, en être n’est pas seulement une question de gros sous mais aussi de positionnement dans la recherche européenne de première division.

À l’heure où les derniers versements du programme sont en cours, la Belgique apparaît septième au classement des bénéficiaires: une chique au-dessus de son rang en population et en poids économique. C’est d’autant plus satisfaisant que la compétition européenne est devenue plus féroce: le taux d’acceptation des projets présentés est tombé à 12%, alors qu'il était encore de 21% lors de la période précédente.

La Flandre est de loin le premier bénéficiaire du programme, tirée par des champions européens de la discipline comme la KULeuven et l'institut de microélectronique IMEC.

Les bons réseaux

À l’échelle régionale, le constat n’a pas changé. La Flandre est de loin le premier bénéficiaire du programme, tirée par des champions européens de la discipline comme la KULeuven et l'institut de microélectronique IMEC. La performance de Bruxelles est comparable, mais ce résultat est biaisé par la présence d’acteurs européens comme COST, organisation intergouvernementale financée par l’UE. Quant aux chercheurs wallons, ils n’auront collecté que le dixième des aides octroyées en Belgique: à elle seule, la KULeuven a obtenu davantage que tous les acteurs wallons réunis.

Le constat avait déjà été fait à la fin du précédent programme, en 2014. À l'époque, le ministre wallon de la Recherche Jean-Claude Marcourt (PS) souhaitait augmenter l'accompagnement dans la rédaction de projets. Aujourd’hui, son successeur Willy Borsus (MR) ne dit pas autre chose: "Les acteurs wallons ont des taux de succès similaires aux acteurs flamands, mais ils déposent moins de projets. Il faut donc les accompagner pour qu'ils aillent chercher plus de financements européens."

"En Wallonie, on a 19 centres de recherche qui ne sont pas tous de niveau international: moins de centres, si possible plus grands, serait sans doute plus efficace."
Pierre Fiasse
Union wallonne des entreprises

Il constate aussi un net recul de la présence wallonne dans la plus grosse enveloppe du programme, consacrée à la compétitivité industrielle (pilier 2). "Ceci s'explique sans doute par un manque de présence dans les bons réseaux européens", selon le ministre wallon.

Structures et moyens

L’écart s’explique aussi par les investissements publics dans la recherche, observe de son côté Vincent Blondel, recteur de l'Université catholique de Louvain (UCLouvain), premier bénéficiaire wallon: "Le poids du financement européen dans le budget global de la recherche de la KULeuven et de l'UCLouvain est comparables: environ 10%. Les financements européens très importants en volume que l’on voit au nord du pays résultent aussi d’un investissement public très important dans la recherche", souligne-t-il. "Il n'en demeure pas moins que les universités belges francophones se comportent aussi bien que la France, l’Allemagne ou l’Italie."

Un maillage de points de contacts nationaux (NCP) aide à faire tourner le programme européen en soutenant l’introduction de projets. Pierre Fiasse, de l’Union wallonne des entreprises, est responsable NCP wallon, pointe aussi un déficit de masse critique: "En Wallonie, on a 19 centres de recherche qui ne sont pas tous de niveau international: moins de centres, si possible plus grands, serait sans doute plus efficace."

Ce qui ne l'empêche pas de dresser un bilan relativement positif du côté des entreprises wallonnes: de 119 participantes dans le dernier programme, elles sont passées à 163, alors que l'accès aux financements du programme s'est durci, souligne-t-il. Il épingle aussi l'instrument PME du programme, qui pousse à l'émergence de start-ups de haut vol: "Sur cet instrument extrêmement compétitif, seuls 4% des projets sont retenus: 17 PME flamandes ont été retenues, pour 5 wallonnes: on peut toujours mieux faire, et on y travaille, mais c’est déjà un beau résultat."

Horizon 2020, c’est beaucoup d’appelés pour peu d’élus et l’énergie à déployer pour déposer un projet apparaît comme un plafond de verre pour beaucoup.

Plafond de verre

Reste que Horizon 2020, c’est beaucoup d’appelés pour peu d’élus et l’énergie à déployer pour déposer un projet apparaît comme un plafond de verre pour beaucoup. "C'est une barrière psychologique pour les entreprises, et ça s'accompagne de la formation d'une sorte d'élite habituée à jouer le jeu européen. C'est une Champions League européenne dans laquelle ce sont toujours les bons clubs qui sont gagnants. Pour y entrer, il faut montrer patte blanche, être présent depuis plusieurs années, avoir une certaine masse critique", résume Pierre Fiasse.

En un sens, une grande partie de l’écosystème de recherche wallon est en situation d’apnée, nageant sans recours à l’oxygène européen estime-t-il encore. "Mais on entre dans une période intéressante avec le démarrage d’Horizon Europe, on doit exploiter cette aubaine", plaide-t-il. Alors que tombent les derniers financements de Horizon 2020, le lancement du programme pour les années 2021 à 2027, Horizon Europe, est prévu pour avril. En attendant, souligne de son côté le recteur Vincent Blondel, "avoir la Flandre comme voisine est une bonne chose: c’est le top européen, c’est une forme d’émulation!"

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés