La Wallonie s'apprête à accueillir un centre de distribution d'Alibaba

©REUTERS

Les négociations wallonnes avec Alibaba portent sur la construction d'un gigantesque centre de distribution sur plusieurs hectares, proches de l'aéroport de Liège. De quoi créer dans un premier temps plusieurs centaines d’emplois. On parle de plus d’un millier à moyen terme.

C’est un formidable doublé chinois que s’apprête à décrocher la Wallonie. Après l'entreprise Thunder Power pressentie pour installer une ligne de production de voitures électriques sur l’ancien site de Caterpillar à Charleroi, les scouts de la Région wallonne (Awex, le cabinet Jeholet, le pôle Logistics in Wallonia…) s’apprêtent à accueillir un centre logistique d’Alibaba .

Géant de l’e-commerce à l’instar de l’Américain Amazon, Alibaba emploie aujourd’hui 60.000 personnes et réalise un chiffre d'affaires de 12,8 milliards de dollars.

Lire par ailleurs notre édito: "Le train chinois ne sifflera qu'une fois"

Des centaines d’emplois

D’après nos informations, les négociations portent sur la construction d’un gigantesque centre de distribution et de logistique sur une zone de plusieurs hectares située au nord du site de l’aéroport de Liège. De quoi créer dans un premier temps plusieurs centaines d’emplois (on parle de plus d’un millier à moyen terme) et faire oublier l’échec de Zalando.

Il faut évidemment mettre du conditionnel car rien n’est encore signé mais on nous confirme à plusieurs sources que les discussions sont arrivées à un stade avancé. Le cabinet du ministre de l’Economie Pierre-Yves Jeholet (MR) a d’ailleurs rencontré début mars à Namur différents responsables d’Alibaba. Contacté, le cabinet Jeholet refuse cependant de faire le moindre commentaire. Le dossier est maintenant entre les mains du Premier ministre Charles Michel qui a rencontré à plusieurs reprise Jack Ma, le patron d’Alibaba. L’entourage du Premier ministre confirme d’ailleurs que des négociations ont lieu avec le géant du commerce chinois.

Liège Airport, tête de pont européenne d’Alibaba

©BELGA

Preuve que le dossier avance, une première étape stratégique vient d’être franchie ce matin. L’aéroport de liège vient de signer ce jeudi en Chine un important partenariat avec le géant chinois de la logistique Cainiao Smart Logistics Network. Or, Cainiao n’est rien d’autre que le bras armé de la logistique d’Alibaba dans le monde. Alibaba possède même 51% de Cainiao.

Cainiao a décidé de faire de Liege Airport sa nouvelle destination de vols charters fret. Ce deal est plus que stratégique pour l’aéroport liégeois car à l’instar de quatre autres villes dans le monde, Liège deviendra rapidement le centre névralgique pour la logistique d’Alibaba en Europe. Ces 5 hubs désignés par Cainiao ce matin visent à soutenir l’expansion de Cainiao qui souhaite passer de 30 à 100 villes dans six pays et régions majeurs du monde dans les trois prochaines années pour ses livraisons.

Si les expéditions de commerce électronique du réseau Cainiao entrent déjà sur le marché européen via Liege Airport, l'établissement du hub augmentera ces volumes et se traduira par plus de vols entre l'Asie et l'aéroport de Liege. "La stratégie e-commerce en cargo aérien va véritablement révolutionner le transport aérien et le traitement logistique. La digitalisation des opérations, de leur suivi, la robotisation modifient profondément nos métiers. Liege Airport a vocation à devenir l’aéroport cargo du futur et le partenariat avec Cainiao y contribuera ", précise le président de Liège Airport Luc Partoune.

Cette étape franchie, le dossier faitier du centre de distribution d’Alibaba à Liège devrait s’accélérer et entrer dans sa dernière phase rapidement.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content