La Wallonie se cherche un CIO

©BELGA

Dans le cadre de son nouveau plan destiné à faire basculer l’administration wallonne dans l’ère du numérique, le gouvernement MR-cdH va mettre sur pied une Delivery Unit et recherche un chief information officer. Un CIO.

On ne parle pas encore de Big Bang. Et pour l’heure, l’administration wallonne n’entend pas – encore – bousculer ses habitudes. Mais l’étape qui a été formellement actée par le gouvernement régional en juillet, et qui va intensifier le déploiement du numérique au sein de la fonction publique, va tôt ou tard révolutionner le travail des milliers de fonctionnaires des différentes administrations du Service public de la Wallonie (SPW).

Au pas de charge et en débauchant des experts du privé!

Enlisement de l’action

Mais avant de détailler la stratégie numérique adoptée par le gouvernement, il est intéressant de poser ce double constat politique. Alors que l’exécutif estime que "les politiques publiques se doivent d’inscrire leurs administrations au sein des grandes tendances du numérique et dans l’idéal vers un processus de soutien à l’innovation sous peine de creuser davantage le fossé qui sépare les citoyens de ses institutions publiques", la Wallonie semble pour l’heure dépourvue de véritable vision stratégique.

Dans une note déposée début juillet sur la table du gouvernement, les ministres de l’Economie Pierre-Yves Jeholet (MR) et de la Fonction publique Alda Greoli (cdH), évoquent l’"absence d’une gouvernance coordonnée de la stratégie IT" qui provoque "un enlisement de l’action numérique du SPW".

Une lacune qui semble en voie d’être réparée à travers ce nouveau plan numérique.

Empowerment des agents

Pour se forger une idée précise de la stratégie à suivre et manœuvrer le paquebot public dans l’ère du 4.0, le gouvernement wallon a fait appel à l’analyse du conseil du numérique. Ce collège d’experts indépendants issu du monde du numérique et présidé par le serial entrepreneur Pierre Rion a ainsi proposé au gouvernement trois axes de développement résumés en quelques mots clés comme ouverture des données, désintermédiation, collaboration, cocréation, empowerment des agents.

Le conseil du numérique estime ainsi que la gestion des ressources humaines des agents du SPW doit "intégrer les nouvelles exigences liées à l’ère du numérique via une politique de formation continue aux usages et enjeux du numérique". L’empowerment des agents repose également sur "l’organisation des communautés de bonnes pratiques, le partage et la promotion des cas remarquables".

En parallèle, le conseil du numérique insiste pour qu’une véritable "culture de la donnée" soit installée afin de mettre en œuvre "une stratégie d’ouverture des données publiques".

Il est ainsi recommandé au gouvernement de développer des sources de données authentiques et de mettre en place une "dynamique en matière d’open data en capitalisant sur les initiatives existantes et en identifiant les gisements de données au sein des services publics" tout en "captant le potentiel d’innovation" issu des citoyens alliés.

Enfin, le conseil du numérique insiste pour que l’administration valorise les jeux de données géolocalisées pour la gestion du territoire à l’ère du numérique.

Il reste à passer à l’acte!

Delivery unit et CIO

A l’image de la cellule Catch installée à Charleroi au lendemain de la fermeture du site de Caterpillar et chargée d’accélérer le redéploiement économique de la ville, le gouvernement a décidé de mettre sur pied une Delivery Unit chargée de réformer l’IT administratif wallon et de réorganiser les structures portant la digitalisation de l’administration.

Cette Wallonia IT Transformation Unit, qui sera composée de 5 à 10 d’experts de pointe, va être chargée, sur une période de 2 à 3 ans, "de prendre en charge la refonte de la stratégie IT de l’administration wallonne" afin de répondre aux enjeux mis en avant par le conseil du numérique. "Cette Delivery Unit est orientée résultats et est chargée de conduire les réformes radicales dans le secteur de l’IT administratif wallon. Cette Delivery Unit sera chargée de produire des résultats concrets et tangibles et devra être structurée autour de 5 à 10 objectifs prioritaires", lit-on dans son ordre de mission.

Au terme de son mandat vers 2021, Wallonia IT Transformation Unit laissera la main au futur responsable CIO (chief information officer) de la Wallonie qu’elle aura recruté. Avis aux amateurs!

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content