Le CEO de l’aéroport de Charleroi sur un siège éjectable

©Photo News

Le gouvernement est insatisfait par les réponses apportées par le management de BSCA pour affronter la crise. Le ministre Crucke est chargé de remettre de l'ordre dans les structures.

Prévision de grosses turbulences à l’aéroport de Charleroi. Inquiet par le manque de réponses apportées par un management de l’aéroport qu’il estime "désarmé" face à l’ampleur de la crise que traverse l’aéroport, le gouvernement wallon veut remettre de l’ordre au sein des structures de BSCA.

Les réponses apportées jusqu’ici sur la stratégie à mettre en œuvre afin de faire face à l’impact négatif de la crise sont jugées insatisfaisantes et peu rassurantes.
Gouvernement wallon

Le point a été soulevé en gouvernement ce jeudi et le ministre en charge des aéroports Jean-Luc Crucke (MR) devrait rapidement rencontrer le CEO Philippe Verdonck et le président du conseil d’administration.

La position de Philippe Verdonck serait elle de plus en plus compliquée à tenir tant l’exécutif wallon estime que "les réponses apportées jusqu’ici sur la stratégie à mettre en œuvre afin de faire face à l’impact négatif de la crise sont jugées insatisfaisantes et peu rassurantes."

Business plan à 10 ans

Dans l’immédiat, le ministre demande au conseil d’administration de BSCA de "renforcer et réorganiser la structure du management afin que ce dernier lui communique en urgence une projection des besoins financiers à court et moyen terme ainsi qu’un plan d’action garantissant la viabilité de l’activité et permettant d’atténuer les impacts de la crise covid." Le gouvernement attend aussi un business plan à 10 ans.

En outre, Jean-Luc Crucke estime qu’il est temps de revoir la gouvernance de BSCA "en révisant la composition de son conseil d’administration à l’image de la modification opérée au niveau de Liege Airport."

Enfin, la Région, principal actionnaire de BSCA, veut sonder les intentions de l’actionnaire privé Belgian Airport "en vue de pouvoir initier toute mesure structurante pouvant être jugée nécessaire au redéploiement de l’aéroport".

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés