Le Forem, un outil public qui touche 59.395 entreprises

©Hollandse Hoogte / Kees van de V

La mission du Forem passe par l’aide à fournir aux entreprises dans la recherche de main-d’œuvre. Aujourd’hui, un peu moins de 60.000 entreprises installées sur le sol wallon font ainsi appel aux services du Forem.

Avec un chômage qui oscille autour des 200.000 personnes en Wallonie dont 44% ne possèdent pas un diplôme au-delà du deuxième degré de l’enseignement secondaire, le Forem doit sans cesse se réinventer. Et aussi ajuster sa mission face à des phénomènes inattendus comme les pénuries d’emploi dans certains secteurs. "Les compétences exigées par les entreprises sont de plus en plus complexes. C’est là que le challenge est le plus important. Nous avons été interpellés par les pénuries d’emploi. Depuis deux ans, énormément de travail a été opéré pour tout ce qui touche aux services aux entreprises. Les conseillers doivent devenir des commerciaux et démarcher les entreprises. Les conseillers doivent aller vers les entreprises et ne pas attendre que ces dernières nous apportent des offres d’emploi. Et cela marche"", estime Marie-Kristine Vanbockestal, l’administratrice générale du Forem.

C’est dans ce contexte très délicat que depuis deux ans le Forem a repensé ses services aux entreprises. Derrière cette mue, il y avait un double challenge: redorer l’image d’une administration publique peut-être moins réactive auprès des employeurs, mais aussi répondre à ces pénuries nées des besoins des entreprises. Le verdict pour les chefs d’entreprises, c’est aujourd’hui une palette des services sur mesure. On parle d’actions coup-de-poing, de jobs’day, d’offres grands comptes,…"La semaine prochaine, c’est ‘l’employers day’. Jeudi, tous nos conseillers vont aller à la rencontre des entreprises. Et ce samedi, durant le ‘job day’ du Forem, nous allons rechercher 87 postes de conseillers", détaille la patronne du Forem.

82.699 offres d’emploi de plus qu’en 2018

Fini donc l’époque où l’administration se limitait à réceptionner les offres d’emploi d’une entreprise pour essayer ensuite de lui trouver un demandeur d’emploi. "Aujourd’hui, nous avons une partie de nos ressources dédiées à la satisfaction du besoin de l’entreprise."

"Le Forem souffre d’un déficit d’image, celle de la grosse institution publique. Il faut peut-être du temps pour que la réalité occulte l’image négative."
Marie-Kristine Vanbockestal
Administratrice générale du Forem

Évidemment, quelques chiffres sont toujours plus parlants. D’après les indicateurs du Forem au troisième trimestre, 403.929 offres d’emploi ont transité par les services du Forem entre janvier et septembre. C’est 82.699 offres de plus qu’en 2018.

Les entreprises sont aussi plus nombreuses à faire appel au Forem. Elles étaient 59.395 entre janvier et septembre, soit 8.781 sociétés en plus par rapport à l’ensemble de l’année 2018. "Et depuis le début de l’année, nous avons eu 11.316 nouvelles entreprises".

Derrière tous ces chiffres, Marie-Kristine Vanbockestal en retire une leçon. "Il y a un décalage entre la réalité et l’image. Le Forem souffre d’un déficit d’image, celle de la grosse institution publique. Il faut peut-être du temps pour que la réalité occulte l’image négative."

403.929 offres
.
Entre janvier et septembre de cette année, un peu plus de 400.000 offres d’emploi ont transité via les services du Forem.

Du côté des clients, ce sont des profils de clients variés qui viennent frapper à la porte du Forem. Les secteurs les plus représentés sont le commerce de détail, les travaux de construction spécialisés, la restauration, le commerce de gros (à l’exception des véhicules automobiles et des motocycles) et le commerce de gros et de détail et réparation véhicules. Derrière ces acteurs, 64% des entreprises clientes du Forem ont une taille inférieure à 10 personnes.

La gratuité des services du Forem est également un argument mis en avant par ses responsables. Elle touche les aides à l’emploi et à la formation, la validation des compétences du personnel de l’entreprise ou le soutien en cas de reconversion. Il y a aussi eu 73 "opérations coup-de-poing pénuries". Ces opérations permettent d’aider une entreprise à recruter des personnes compétentes grâce à la création d’une formation sur-mesure. Le Forem pointe également les 178 jobdays qui ont touché 565 entreprises et offerts 2.212 postes à pourvoir. Voilà pour la panoplie.

141 grands comptes

Enfin, pour les entreprises avec un effectif de plus de 250 personnes, soit 141 clients actuellement, le Forem a mis sur pied un service grands comptes. Pour ces privilégiés, l’entreprise bénéficie d’un seul interlocuteur de référence et un account manager qui analyse ses besoins RH pour tous ses sites wallons. "Mais il y a un paradoxe", regrette en bout de compte la patronne du Forem. "Il vient du taux de satisfaction de nos clients. Ce taux est de 7,5 sur 10 alors que notre objectif est de 7,9. Et cela alors que 88% des entreprises clientes recommanderaient le Forem à d’autres entreprises. Ce n’est pas dramatique mais ce taux de satisfaction doit progresser."

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés