Le MR dénonce la rupture de contrat

©BELGIAN_FREELANCE

Le MR wallon dénonce l'"amateurisme" du gouvernement wallon qui coûtera cher aux électeurs. " Le Gouvernement trompe les Wallons en trahissant le contrat qu’il a passé avec eux", dit Charles Michel.

Charles Michel, Président du MR et Willy Borsus, Chef de Groupe au parlement wallon ont sorti le bazooka pour dénoncer " les dérapages idéologiques et l’amateurisme du gouvernement wallon qui couteront cher aux Wallons ".

Constatant que le gouvernement wallon a enfin pris des mesures pour stopper l’emballement de la facture du photovoltaïque en Wallonie, Charles Michel s'inquiète de la note qui sera présentée aux contribuables: "au moins 2000 euros par ménage! ", dit-il, déplorant en outre que le contrat passé soit rompu.

" Cette façon de revoir des règles en cours de route avec effet rétroactif installe une lourde instabilité en Wallonie. Quelle image désastreuse pour les potentiels investisseurs étrangers qui souhaiteraient s’établir en Wallonie ! ", déplore de son côté le chef de file de l'opposition au parlement wallon, Willy Borsus.

Le MR s’opposera à toute disposition rétroactive qui mettrait à mal des centaines de milliers de ménages et d’emploi et pourrait probablement être attaquée au Conseil d'Etat. " J’ai chargé les experts du Centre Jean Gol, aidé par des avocats, d’examiner toutes les pistes législatives et juridiques permettant de protéger les ménages et entreprises wallons ", déclare Charles Michel.

Au Parlement wallon, le MR demande à nouveau qu’une commission spéciale apporte toute la lumière et la transparence nécessaire dans ce dossier. " Le manque de décision et l’idéologie affichée ces dernières années par les Ministres successifs de l’Energie vont plomber les politiques énergétiques pour les 10 à 15 prochaines années ", déclare Willy Borsus.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés