Le nombre d'administrateurs du groupe TEC sera divisé par 5

©Photo News

Le Conseil d'administration des TEC va passer de 85 à 17 représentants suite à une décision du gouvernement wallon.

Le ministre wallon de la Mobilité, Carlo Di Antonio (cdH) avait désigné en janvier 2016 un consultant pour "évaluer les modalités d’une gouvernance optimale" au sein du groupe TEC, dont il a la tutelle. Un peu plus d'un an plus tard, les premières décisions sont tombées.

Le conseil d'administration va ainsi voir le nombre de ses membres fondre comme neige au soleil. Il ne seront bientôt plus que 17 à siéger au conseil d'administration contre 85 administrateurs actuellement, soit 5 fois moins. "Ces 17 administrateurs siégeront dans l’ensemble des Conseils d’administration et continueront d’assurer la prise en compte des différentes réalités locales", indique le cabinet Di Antonio dans un communiqué.

Cette décision s'inscrit dans le cadre de la consolidation stratégique du groupe TEC. Le but est de rendre le groupe de transports publics wallon mieux armé face aux futurs enjeux, de continuer à assurer un service de proximité et une bonne desserte des zones rurales où le désinvestissement progressif de la SNCB permet au groupe de jouer un rôle primordial. 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés