Le 'Père Samuel' renvoyé en correctionnelle pour des délits financiers présumés

©Photo News

Le Père Samuel et plusieurs de ses proches vont être jugés pour toute une série d'infractions financières.

La chambre des mises en accusation de Mons a décidé, jeudi, de renvoyer onze personnes, dont Charles-Clément Boniface, dit le "Père Samuel", indique à L'Echo une source judiciaire. La cour d'appel montoise a pris le contre-pied de la chambre du conseil de Charleroi, qui avait prononcé un non-lieu.

• Le Père Samuel s'est fait connaître pour ses apparitions folkloriques, ses conflits avec l'évêque de Tournai, ses soupçons de dérive sectaire et des propos à tendance islamophobe tenus dans les années 2000.

Le Père Samuel, plusieurs de ses neveux ainsi que des proches seront jugés pour toute une série d'infractions financières, dont escroquerie, blanchiment ainsi qu'une organisation criminelle. Selon le parquet de Charleroi et les parties civiles, il aurait effectué des détournements des dons des fidèles, permettant à ses neveux d'acheter une vingtaine de biens immobiliers à travers la Belgique. Le préjudice, qui n'est pas dûment précisé par le parquet de Charleroi, est cependant estimé par celui-ci à plusieurs millions d'euros. La défense conteste ces faits dont la période infractionnelle est établie de 1991 à 2010.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content