Les détails du fameux cours de citoyenneté

Joëlle Milquet, ministre de l'Education. ©BELGA

La ministre de l'Education Joëlle Milquet va présenter mercredi prochain les détails (contenu, organisation...) du cours de citoyenneté, prévu dans nos écoles dès la rentrée 2016. Voici ce qu'on en sait déjà.

Que contiendra le cours de citoyenneté, qui sera prodigué dans nos écoles, tous réseaux confondus, à partir de la rentrée de septembre 2016? L'avant-projet de décret a fuité et plusieurs médias ont pu le consulter.

Joëlle Milquet présentera sa note mercredi au gouvernement. Pour rappel, une première note avait déjà été recalée par le gouvernement. Il n'est pas dit que celle-ci soit acceptée telle quelle. L'avant-projet de décret devra être soumis à diverses parties (syndicats, associations de parents, pouvoirs organisateurs, centre PMS). Le Conseil d'Etat va aussi se pencher dessus. Et ensuite, en 2016, il pourra être voté.

 

Les cours. Ce cours sera basé sur le métier de citoyen: on y parlera d'histoire des religions, de philosophie (surtout celle des Lumières), de la mondialisation, des relations affectives, de l'éducation sexuelle, de la santé, des drogues, des médias, du développement durable ou encore de la psychologie.

Un tiers du cours sera axé sur la pratique (respect de l'environnement, participation à la vie du quartier...).

• Dans l'officiel, ce cours remplacera une heure de cours philosophique par semaine. Les 30 périodes pourront être rassemblées en un seul semestre, être proposées une année sur deux, en alternance avec morale et religion. Les jours dits "blancs", du mois de juin pourraient aussi être utilisés pour donner ce cours.

• Dans le libre, la matière de ce cours de citoyenneté sera répartie sur plusieurs cours, ou sur le seul cours de religion.

 

Quel professeur? Joëlle Milquet propose que ce soit notamment les profs de philo, de religion et de morale qui le donnent. Ces enseignants devraient alors suivre une formation intensive après Pâques 2016.

 

Ne pas confondre. Pour rappel, ce cours de citoyenneté n'est pas le fameux EPA, ou encadrement pédagogique alternatif, organisé dès septembre 2015 dans les écoles du réseau de la Communauté française, des communes et provinces pour les élèves qui ne désirent suivre ni un cours de religion ni un cours de morale.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés