analyse

Les exportations wallonnes vont perdre jusqu'à 9 milliards en 2020

A la pointe, le secteur de la pharma pèse 33% des exportations wallonnes en 2019. ©AFP

Après une année 2019 record pour les entreprises wallonnes avec 49,2 milliards de vente à l'étranger, l'Awex s'attend à une chute des exportations de 13 à 18% cette année, soit jusqu'à 9 milliards de chiffre d'affaires en moins.

Le contexte est trop délicat pour fanfaronner. D’autant que les premières estimations 2020 pour les exportations wallonnes réalisées par l’Awex s’annoncent horribles avec une contraction de 13 à 18% des ventes par rapport à 2019, soit une baisse des ventes située entre 6 et 9 milliards d’euros pour les entreprises wallonnes sur les marchés étrangers.

18%
La chute
Après une année 2019 record avec 49,2 milliards d'exportation, les entreprises wallonnes s'attendent à un solide ralentissement en 2020 avec une contraction des ventes à l'étranger de 13% à 18%, selon l'Awex, soit entre 6 et 9 milliards.

Ce saut vers l’inconnue 2020 contraste avec le bilan des exportations wallonnes en 2019 dévoilé par l’Awex et le ministre de l’Economie, le libéral Willy Borsus ce vendredi. Ce dernier le qualifie même de "très bon cru et de véritable performance". Les chiffres sont en effet positifs à de nombreux niveaux. Prises globalement, les exportations ont enregistré une croissance de 11,2% l’année dernière au regard de 2018. En termes de valeurs exportées pour les entreprises wallonnes, cela représente 49,2 milliards, après une année 2018 qui s’était terminée sur un bilan de 45,5 milliards. " On enregistre la plus forte évolution annuelle depuis 2010 ", pointe le ministre. D’autant, rappelle-t-il, que le contexte international a été tendu en 2019 " avec des tensions commerciales entre la Chine et les USA qui ont créé des incertitudes sur le commerce international et l’absence de l’accord sur le Brexit ".

"On enregistre la plus forte évolution annuelle depuis 2010."
Willy Borsus
Ministre de l'Economie (MR)

La comparaison avec le panel Flandre, Allemagne, Pays-Bas, France et zone Euro19, est également flatteuse pour les chiffres wallons. " De janvier à décembre 2019, les ventes extérieures de ce panier de référence n’augmentent en moyenne que de 2,3% dans leur ensemble. Sur un plan individuel, la Wallonie se positionne loin devant les scores à l’exportation des Pays-Bas (+4,3%), de la France (+2,9%), de la zone Euro19 (+2,6%), de la Flandre (+1,2%) et de l’Allemagne (+0,8%) ", souligne l’Awex.

La locomotive pharma au rendez-vous

Ce nouveau " record " est dû, en grande partie, à " l’expansion impressionnante de 28,7% des livraisons de produits pharmaceutiques sur les marchés mondiaux qui absorbent 82% des ventes extérieures de produits chimiques et 33% du total wallon ", souligne l’Awex. Son administratrice générale Pascale Delcomminette rappelle ainsi que "la pharma continue à être un leader au niveau de la croissance de nos exportations ".

"La pharma continue à être un leader au niveau de la croissance de nos exportations."
Pascale Delcomminette
Administratrice générale de l'Awex (MR)

A côté des géants de la pharmas, 5 autres secteurs tirent leur épingle du jeu et représentent, ensemble, 25% de la totalité des exportations wallonnes. On y trouve le matériel de construction (+55,4%), le matériel de transport (+47,7%), les instruments d’optique et de précision (+13,2%), l’agroalimentaire (+12,8%) et les matières plastiques (+9,6%).  A l’inverse le secteur métallique et celui des machines ont reculé de 7,5% et 7%, " même si la tendance reste bonne sur les trois dernières années. "

25% hors Europe

Sur le plan géographique, la hausse des ventes à la grande exportation se poursuit si bien qu’en 2019, " 27,4% de nos exportations " touchaient les marchés hors zone UE28. "Le poids des pays hors zone UE28 dans le total de notre commerce extérieur dépasse pour la première fois la barre des 25% en 2019. " L’Awex enregistre par exemple des hausses de 48,7% aux USA, 55% au Canada ou 23% en Chine.

Apporteur d'affaires

Pour 2020, il ne sera plus question de record mais de limiter la casse. Sur base d’un premier monitoring auprès des entreprises, l’Awex va lancer une série d’actions pour accompagner le rebond. Parmi les mesures, l’Awex va proposer aux entreprises une nouvelle manière de faire de la prospection " en permettant de donner un mandat aux attachés de l’Awex " pour la recherche de nouveaux débouchés commerciaux.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés