Les hôpitaux wallons vont se moderniser

©Roel Visser/Hollandse Hoogte

La SRIW conseillera la Wallonie, qui va garantir les investissements des hôpitaux. Ils vont investir 1,6 milliard d’ici 2018. Le premier dossier de garantie vise le Centre hospitalier chrétien à Liège pour 125 millions.

Après avoir pensé un temps confier la mission à la Sogepa, son bras financier, le gouvernement wallon a décidé d’octroyer lui-même une garantie régionale directe aux hôpitaux relevant de sa compétence. Il s’agit d’aider les hôpitaux à réaliser de gros investissements d’infrastructures. Selon des documents dont nous avons eu connaissance, la garantie sera rémunérée et sera conditionnelle. Pour l’aider dans son analyse, le gouvernement wallon a confié une mission déléguée à Geligar, une filiale spécialisée de la Société régionale d’investissement de Wallonie (SRIW). Elle procédera à l’analyse financière des projets et évaluera la capacité de remboursement de l’emprunteur (l’hôpital qui demande la garantie).

La Cellule d’informations financières (CIF) remettra un avis motivé sur l’impact potentiel de la garantie sur la capacité d’endettement de la Région wallonne. Concrètement, il s’agit de voir ici si la garantie n’aura pas un impact négatif sur la dette wallonne dans la mesure où aujourd’hui le maître-mot est la consolidation de tous les éléments susceptibles de constituer une dette pour la Région.

125 millions de garantie

Les investissements prévus par les hôpitaux wallons sont de grande envergure. Ils s’inscrivent dans un vaste plan de modernisation de leurs sites et sont évalués à environ 1,6 milliard d’euros à l’horizon 2018. Un premier dossier de demande est aujourd’hui sur la table de l’exécutif régional. Il est introduit par le Centre hospitalier chrétien (CHC) à Liège pour une nouvelle clinique baptisée Mont Légia et ce, via la ministre de la Santé, Eliane Tillieux (PS). Le coût total des investissements de l’institution hospitalière est évalué à plus de 245 millions d’euros TVAC (245.027.177 euros). Dans sa note au gouvernement, elle demande son accord pour une garantie de 125 millions d’euros.

Le projet du CHC vise à rassembler trois implantations sur un seul site, enrichi de nouveaux matériaux de soins dans le but de renforcer la qualité des services aux patients.

À l’arrivée, le nouvel ensemble s’étendra sur une superficie totale de 97.970m², dont 2.282m² dédiés aux commerces et à l’amphithéâtre, 7.885m² pour les consultations et 6.182m² pour les services médico-techniques. Il abritera 502 lits d’hospitalisation classique, 124 lits d’hospitalisation de jour, 36 lits d’hospitalisation psychiatrique et 98 lits de revalidation et de gériatrie. Il sera équipé de 22 salles d’opération et disposera de 81 lits de soins intensifs, de 21 postes de dialyse. Il vise 4.121 accouchements par an.

Rémunération de la garantie de 1,5 million

L’analyse financière de la CIF indique que la garantie régionale au CHC pour 125 millions rapportera aux autorités wallonnes une rémunération qui variera entre 817.000 et 1,55 million d’euros. Elle ne devrait pas avoir d’impact négatif sur le solde de financement de la Région au moment de son octroi (mais a un impact évident en cas de son exécution).

La note au gouvernement intègre également une analyse de l’expert indépendant EY. Il a examiné le plan financier du projet Mont Légia sur la période 2018-2036. "Sur la base de notre examen des éléments corroborant les hypothèses retenues, nous n’avons pas relevé de faits de nature à remettre en cause les hypothèses retenues pour établir ces prévisions budgétaires, étant précisé que nous ne pouvons pas apporter d’assurance sur leur réalisation", dit l’expert.

D’autres demandes de garantie émanant d’autres hôpitaux devraient bientôt être introduites auprès de la Région wallonne. Elles seront soumises au même traitement que celui appliqué à la demande du CHC.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés