Nouvelles aides économiques en Wallonie

Les nouvelles aides wallonnes concerneront notamment les commerces dits "non-essentiels", comme certains de ceux que l'on trouve dans les centres commerciaux (ici, Rive Gauche, à Charleroi). ©Photo News

Depuis le début de la crise, la Wallonie a déjà mobilisé 900 millions pour les acteurs économiques touchés par le confinement.

Le gouvernement wallon vient de dégager un nouveau train d’aides financières pour une série d’acteurs économiques touchés par les mesures de confinement et la suspension de leur activité, faisant monter le total des aides à 900 millions depuis le début de la crise.

Après celles pour l’horeca, ces nouvelles aides se focalisent sur les PME et indépendants qui ont dû suspendre leur activité depuis le 2 novembre, comme les commerces non-essentiels, les cinémas ou les coiffeurs. "Cette décision complémentaire va mobiliser 202 millions d’euros pour environ 60.000 bénéficiaires identifiés", explique Willy Borsus (MR), le ministre de l’Économie.

"Cette décision complémentaire va mobiliser 202 millions d’euros pour environ 60.000 bénéficiaires identifiés."
Willy Borsus (MR)
Ministre de l'Economie

L’indemnité variera entre 2.250 et 6.750 euros en fonction du nombre de personnes employées. "L’indemnité représentera 75% du montant attribué aux indépendants relevant de l’horeca dans la mesure où les commerces dits non-essentiels ont pu rester ouverts 15 jours de plus."

À côté des acteurs "non-essentiels", la Wallonie a dégagé jeudi un montant de 36 millions pour venir en aide aux Asbl exerçant une activité économique dans les secteurs impactés par la crise. Ces Asbl devront cependant répondre à une série de conditions comme avoir un financement d’origine publique qui ne dépasse pas 50% en dehors des aides à l’emploi, être assujetties à la TVA ou avoir un objet social à caractère économique et commercial.

Prime de 985 euros

Parallèlement à cela, la Région Wallonne, comme celle de Bruxelles, a décidé d’octroyer une prime de 985 euros bruts "pour chaque travailleur des secteurs des soins et du social directement confronté au Covid-19".

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés