On referme (partiellement) les unifs

©REUTERS

Passage en code orange dans les universités francophones dès lundi 19 octobre. La mesure ne concerne pas les premières bac.

Face aux chiffres inquiétants de l'épidémie de Covid-19 diffusés cette semaine , les universités francophones passeront en code orange, de la même manière que l'ont décidé les universités flamandes cette semaine (l'UGent va même basculer dans le code rouge d'ici 10 jours). Elles auront donc résisté 5 semaines au coronavirus.

Qu'est ce que cela signifie? Il s'agit de passer à l'enseignement à distance à 80% du temps. Le présentiel est limité à une place sur cinq pour les groupes de plus de 50 étudiants.

Les nouvelles mesures ne devraient pas concerner les premières bac. Il s'agit, dit le Conseil des recteurs, de ne pas casser leurs efforts d'intégration. C'était en effet la plus grande crainte: voir les plus jeunes, déjà en pleine adaptation à leurs nouvelles conditions d'études, se retrouver coupés de tout contact avec leurs pairs, et sans possibilité d'appréhender au mieux les nouvelles méthodes d'apprentissage.

Les laboratoires et les cours pratiques continueront aussi à se faire le plus possible en présentiel. "On était largement préparés à cela", dit Vincent Blondel, le recteur de l'UCLouvain. Tout avait déjà été mis en place pour permettre aux étudiants de suivre les cours à distance s'ils le voulaient.

Pourquoi cette mesure, alors que les messages diffusés cette semaine affirment que les contaminations ne se font pas dans les auditoires? "Il s'agit surtout de réduire l'opportunité de contacts rapprochés, et limiter le volume de présence physique sur le campus", dit le recteur.

Tout savoir sur le coronavirus

Pour tout savoir sur l'évolution de la situation sanitaire et ses conséquences économiques et sociales, les dernières news et les décryptages et opinions, rendez-vous dans notre dossier "Coronavirus".

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés