Où se cachent les radars tronçons?

©BELGA

Au total, la Région a prévu une enveloppe de 7 millions d'euros pour équiper ces radars. Seules les provinces de Namur et du Hainaut en profiteront.

Levez le pied si vous roulez en Wallonie. Car prochainement, quatre radars tronçons seront prochainement installés le long des routes, comme c'est déjà le cas à l'entrée de Liège.

Où seront-ils?

  1. sur la N58 à Comines-Warneton;
  2. sur la N527 à Beloeil (Quevaucamps);
  3. sur la N966 à Namur;
  4. sur la N971 à Anhée (Denée).

"Il n'est pas question de surprendre les usagers par ces contrôles mais bien de sécuriser les lieux et de limiter le nombre et la gravité des accidents en Wallonie."
Carlo di Antonio
Ministre wallon de la mobilité

Au total, la Région a prévu une enveloppe de 7 millions d'euros pour équiper de ces radars. Les radars tronçons permettent de contrôler la vitesse sur une section de route plutôt que sur un point précis, sécurisant ainsi un large tronçon en y encourageant la diminution de la vitesse alors qu'en Wallonie, 30% des accidents mortels sont causés par une vitesse excessive ou inadaptée.

Leur implantation est organisée uniquement dans ou à proximité d'une zone à risque ou particulièrement accidentogène, requérant une limitation de vitesse cohérente et justifiée, a précisé le ministre selon qui tous les radars tronçons seront systématiquement annoncés et signalés.

Notons que la Flandre compte déjà 55 radars tronçons actifs. Fin juin, le ministre flamand de la Mobilité avait annoncé 70 installations supplémentaires. 

Bruxelles devrait cet automne inaugurer un radar tronçon boulevard Léopold III. Quant aux caméras installées dans le tunnel Léopold II, elles n'ont jamais été activées, faute d'accord entre les bourgmestres.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect