Publicité

Près de 150 hectares pour reloger les entreprises wallonnes sinistrées

Les dernières estimations venant du cabinet du ministre de l’Economie évoquent 6 grandes entreprises impactées, entre 2.500 et 3.000 TPE (parmi lesquelles environ 1.000 commerces et acteurs de l’Horeca) et 350 PME (entre 10 et 249 équivalents temps plein). ©Valentin Bianchi / Hans Lucas

Le gouvernement wallon va débloquer 129 millions pour accompagner la relance des entreprises sinistrées par les inondations. Le gros de l'effort se focalisera sur la relocalisation.

Un peu plus de trois mois après les inondations de la mi-juillet, le gouvernement wallon tente de trouver les réponses pour reconstruire. Il est par exemple prévu de mobiliser 800 millions à l’intérieur du plan de relance pour financer un axe exclusivement dédié à la reconstruction.

"Les assurances doivent réagir plus vite et si le gouvernement peut faire pression auprès d’elles, ce serait une bonne chose."
Eric Mestdagh
Directeur de l'enseigne Carrefour Market

Il y a urgence, notamment pour reloger un maximum de sinistrés mais aussi pour relancer ces centaines d’entreprises et commerces touchés par les inondations. "Les assurances doivent réagir plus vite et si le gouvernement peut faire pression auprès d’elles, ce serait une bonne chose", estime Eric Mestdagh, le patron de l'enseigne Carrefour Market, dont deux magasins ont été détruits par les eaux. "Personnellement je ne demande rien, mais il faut aider en particulier les entreprises où les travailleurs vont se retrouver au chômage. Si le gouvernement fédéral a pu prêter de l’argent au gouvernement wallon, pourquoi le gouvernement ne pourrait-il pas prêter aux entreprises pour les aider à se reconstruire ?"

Se reconstruire… Pour l’heure, il est difficile de mettre un chiffre exact sur le nombre d’entreprises touchées. Les dernières estimations venant du cabinet du ministre de l’Économie évoquent six grandes entreprises impactées, entre 2.500 et 3.000 TPE (parmi lesquelles environ 1.000 commerces et acteurs de l’Horeca) et 350 PME (entre 10 et 249 équivalents temps plein).

Des déménagements inévitables

Le plan de rebond pour les entreprises dévoilé par le gouvernement wallon ce jeudi mobilisera 129 millions. Il vise à soutenir les entreprises face à un double défi que ne couvrent pas les assurances : comment assurer la relance de l’activité et comment surmonter la perte d’attractivité de sites dévastés par les eaux ?

72,5 millions
Le gouvernement wallon va mobiliser 72,5 millions afin de prévoir une capacité de 100 à 150 hectares dans les parcs d'activités économiques afin d'accueillir les entreprises qui devront déménager suite aux inondations.

Il est évident que certaines entreprises ne pourront pas redémarrer leur activité sur place. "D’autres sont situées dans des zones d’aléa d’inondation et seront éventuellement dans l’obligation de reconsidérer leur localisation à moyen terme", reconnaît le cabinet Borsus, qui estime qu’il faudra entre 100 et 150 hectares pour répondre aux besoins "potentiels" de ces entreprises poussées à déménager. Une grosse dizaine d'entreprises auraient ainsi formulé une demande pour relocaliser leurs stocks ou d'autres activités. On pense aux Câbleries d'Eupen, à la beurrerie Corman ou à la chocolaterie Galler. Un budget de 72,5 millions va ainsi être mobilisé. "Il est nécessaire de prévoir une capacité d’accueil en parcs d’activités économiques équipés, pour faire face à cette demande additionnelle." Tout cela risque évidemment de prendre du temps et avec un taux d’occupation de 86,4% dans les zonings, la question est de savoir comment ces entreprises sinistrées vont arriver à se débrouiller avant de trouver un terrain pour se reloger.

Poursuivre ou rebondir?

À côté de cela, le plan tente de répondre à deux problématiques: poursuivre son activité ou rebondir autrement. Ce sont par exemple 5,5 millions qui sont mobilisés pour venir en aide aux commerçants sinistrés. Un millier d’entreprises seraient ainsi éligibles. Concrètement, chaque commerçant pourra accéder au dispositif "Restart shop" pour autant qu’il relance son activité "au sein de l’espace du local sinistré".

Les entreprises qui décident par contre de repositionner leur business model "suite à la perte d’actifs importants, de clients importants", ou décident de se relocaliser ou de revoir leur process de production et leur empreinte carbone pourront, elles, accéder au panier d’aides "résilience/repositionnement stratégique" ficelé par les trois fonds publics Sogepa, Sriw et Sowalfin.

"L’attente a été longue, cela a pris du temps pour que ces mesures arrivent mais nous les estimons satisfaisantes."
Olivier de Wasseige
Administrateur délégué de l'Union wallonne des entreprises

Outre la prise en charge d’une partie des frais de consultance dans le cadre d’un repositionnement, une aide est prévue pour accompagner ces entreprises dans la réalisation de leur business plan. Un subside couvrant 75% du coût d’engagement d’un ou deux profils utiles à la relance, comme un business developer, est aussi dégagé. Le cabinet Borsus a dégagé un budget de 13,4 millions pour soutenir environ 130 entreprises.

Il est aussi question d’octroyer des prêts à taux 0% afin de soutenir la trésorerie et les besoins en fonds de roulement de toutes les entreprises sinistrées. Un budget de 15 millions va enfin être spécialement réservé aux entreprises sinistrées qui feraient appel à des primes à l’investissement dans le cadre de la relance de leurs activités. "L’attente a été longue, cela a pris du temps pour que ces mesures arrivent mais nous les estimons satisfaisantes", conclut Olivier de Wasseige, l’administrateur délégué de l’UWE.

Le résumé

  • Le gouvernement wallon mobilise 129 millions pour accompagner dans leur relance les entreprises et commerces touchés par les inondations.
  • Il faudra entre 100 et 150 hectares pour répondre aux besoins "potentiels" des entreprises poussées à déménager.
  • Des prêts à taux 0% seront octroyés afin de soutenir la trésorerie et les besoins en fonds de roulement de toutes les entreprises sinistrées.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés