Prime: "Chaque Wallon aura ce à quoi il a droit"

©BELGA

Paul Furlan, ministre wallon de l'Energie et du Logement était l'invité de Martin Buxant sur Bel RTL. Il a promis de limiter le retard dans le paiement des primes à la rénovation. Il va proposer davantage de prêts à taux zéro.

Les primes liées à la rénovation et celles liées à tout investissement qui économise de l'énergie seront payées avec retard. Les dossiers entrés en 2014 ne pourraient être payés qu'en 2016. Pour Paul Furlan, c'est le prix à payer pour une simplification du système qui a entraîné un engouement pour ces primes. "On avait un système de primes complexe, incompréhensible pour le citoyen. Plus de 60 primes... On a simplifié, plus que deux grands régimes de primes, une seule procédure."

Ces primes, calculées en fonction du revenu des ménages, ont eu un succès important: "Il y a eu un rush". Paul Furlan reconnaît qu'il y aura des retards dans le traitement des dossiers, mais à hauteur de quelques semaines ou mois. "On ne parle évidemment pas d'années."

"J'ai les moyens budgétaires pour régler ces primes", affirme le ministre de l'Energie qui promet même d'augmenter les prêts à taux zéro. "C'est la Wallonie qui paie les intérêts. La Wallonie a dégagé les moyens pour aider ses concitoyens."

L'ardoise du photovoltaïque a fait mal aux caisses wallonnes et à la réputation de la Wallonie. Paul Furlan est conscient que ce dossier a créer une sorte de divorce entre la population et les promesses faites par le gouvernement. Mais il affirme que le nouveau système de primes, c'est de la bonne gouvernance. "Il faut rendre de la confiance, mettre en place des systèmes automatisés, simples et qui aident le concitoyen."

En ce qui concerne la décision du fédéral de prolonger les centrales nucléaires de Doel 1 et Doel 2, le ministre wallon de l'Energie avoue qu'il ne comprend pas la stratégie du gouvernement Michel. "Je ne vais pas faire comme mes amis d'Ecolo et créer de la peur. Je pense que le gouvernement fédéral ne joue pas avec la sécurité des gens."

Bientôt des logements sociaux dans toutes les communes?

Certaines communes wallonnes font figure de mauvais élèves dans le dossier des logements sociaux. Paul Furlan, également ministre du Logement, estime que "la commune emblématique du mauvais élève, c'est la commune de Jurbise de la ministre Jacqueline Galant qui refuse tout logement public sur son territoire". Il envisage de sanctionner les communes qui ne font pas d'efforts.

 

Regardez l'interview dans son intégralité.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect