Publicité
epinglé

Que se cache-t-il derrière ces 7,6 milliards?

©BELGA

La Wallonie se donne 4 ans pour se relancer. Comment? Avec plus de 7 milliards et une vingtaine d'actions qui restent à détailler.

On force le trait dans le titre, mais il résume le flou qui persiste autour du plan de relance de la Wallonie. Depuis sa présentation qui a mis surtout en avant les 7,6 milliards d’euros qui seront mobilisés pour financer la relance de la Wallonie d’ici à 2024, le gouvernement wallon PS-MR-Ecolo est resté assez discret sur les fameuses fiches opérationnelles qui vont alimenter la vingtaine de mesures articulées autour de 5 axes.

À la décharge du gouvernement, il est compréhensible d’entendre dire ici et là dans les couloirs de l’Elysette que certaines mesures demandent un "fine tuning" de dernière minute. Oui, mais à trop attendre avant de détailler la vision concrète qui se cache derrière son plan, le gouvernement risque de couper l’élan né au sein de la société civile depuis le lancement de l’opération Get Up Wallonia. Or, en mobilisant plus de 200 experts de terrain, des patrons d’entreprises, les syndicats, des universitaires et même les citoyens à travers une consultation, c’est de près ou de loin toute la Wallonie qui s’est logiquement retrouvée embarquée dans cette nouvelle opération de relance.

D'ici à 2024, date à laquelle la Wallonie devra encaisser une diminution progressive des transferts financiers issus du nord du pays, il reste très peu de temps pour mobiliser les troupes, pour encourager les investisseurs à investir et les demandeurs d’emploi à se former, pour créer de nouvelles filières et consolider les bases. L'attente est telle qu'elle aurait peut-être mérité mieux qu'une formule incantatoire d'un ministre-président qui assure que "la Wallonie peut connaître des jours meilleurs."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés