Publicité

Renaud Witmeur quitte la Sogepa pour diriger WBE

©IMAGEGLOBE

Actuellement à la tête de la Sogepa, Renaud Witmeur devrait être désigné mercredi pour diriger WBE, le nouvel organisme public chargé de la fonction de pouvoir organisateur de l'enseignement organisé par la Communauté française.

C’est un départ et une arrivée de taille qui se profile dans le microcosme politique francophone. A la tête de la Sogepa, le bras financier de la Wallonie, depuis 6 ans, Renaud Witmeur devrait, sauf surprise, est désigné mercredi comme administrateur général de Wallonie-Bruxelles Enseignement (WBE).

Créé en février 2019, WBE est l’organisme public chargé de la fonction de pouvoir organisateur de l’enseignement organisé par la Communauté française. Il a été créé suite à la scission des pouvoirs organisateur et régulateur de l'enseignement qui dépend de la Communauté française. Cela représente 500 établissements, 25.000 membres du personnel et 150.000 élèves/étudiants.

Test réussi

En posant ma candidature au poste d’administrateur général de WBE, la motivation est d’être parmi les acteurs qui s’emparent de cette réforme (le Pacte d’excellence, ndlr) pour essayer de changer durablement le présent.
Renaud Witmeur
Président du comité de direction de la Sogepa

D’après nos informations, l’actuel président du comité de direction de la Sogepa a réussi brillamment tests de l'assessment et s’est très vite retrouvé dans le dernier carré pour occuper cette toute nouvelle fonction. Le rapport du jury chargé d’évaluer les différentes candidatures et transmis au bureau du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles jeudi dernier est d’ailleurs catégorique dans ses commentaires. "Par rapport aux trois candidats précédemment auditionnés, la présentation et la personnalité de Monsieur Witmeur dénotent vers le haut, le jury estime qu’il y a là un saut qualitatif ", pointe le rapport.

Sauf surprise de dernière minute, Renaud Witmeur devrait être désigné par les députés du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles lors d’une séance organisée mercredi. Son nom sera ensuite soumis au futur gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Motivé par l’urgence dans l’enseignement

Ce transfert pose évidemment des questions. Pourquoi ce départ? Contacté, le principal intéressé a refusé de commenter l’information avant le vote au parlement.

En dépit du modèle social qui caractérise la Belgique depuis l’après-guerre, les inégalités ne cessent de se creuser et le caractère inégalitaire de notre enseignement en est malheureusement un des exemples les plus dramatiques.
Renaud Witmeur

Un mail interne transmis par Renaud Witmeur à l’ensemble du personnel de la Sogepa en avril pour expliquer sa démarche et que nous avons pu nous procurer permet cependant de comprendre les motivations qui se cachent derrière cette candidature. "Comme vous le savez, malheureusement et malgré l’enthousiasme et l’immense travail d’un nombre impressionnant d’acteurs, notre enseignement se caractérise notamment par un niveau de qualité anormalement bas et par un caractère profondément inégalitaire. En posant ma candidature au poste d’administrateur général de WBE, la motivation est d’être parmi les acteurs qui s’emparent de cette réforme (le Pacte d’excellence, ndlr) pour essayer de changer durablement le présent. Cela repose sur une conviction personnelle profonde."

Et d'ajouter: "En dépit du modèle social qui caractérise la Belgique depuis l’après-guerre, les inégalités ne cessent de se creuser et le caractère inégalitaire de notre enseignement en est malheureusement un des exemples les plus dramatiques. La valeur la plus importante est l’émancipation, la liberté individuelle, la foi dans le fait que tout est possible, que l’on peut espérer et entreprendre si l’on en a l’envie. A mes yeux, c’est l’enseignement public qui est par essence le premier espace organisé par la société pour être le levier le plus puissant permettant d’atteindre ces objectifs fondamentaux. C’est cet enjeu essentiel qui me motive.

Le rapport du jury ne dit d’ailleurs pas autre chose: "A 50 ans, il souhaite mettre son engagement professionnel au service d’un enjeu qu’il considère comme une priorité absolue." Lors de son audition, Renaud Witmeur a ainsi insisté sur l’importance de pouvoir constituer rapidement une équipe de direction forte.

Phase de transition à la Sogepa 

A la Sogepa, ce départ ne sera pas simple à gérer. Chef de cabinet de l’ancien ministre-président socialiste Rudy Demotte en Région wallonne jusqu’en 2013, Renaud Witmeur est un homme de dossiers qui n’hésite pas à aller au "front" pour vendre les atouts de la Wallonie devant les investisseurs étrangers. Il est par exemple très impliqué dans une série de dossiers stratégiques pour le redéploiement économique de la Wallonie. Il gère de très près l’arrivée du constructeur chinois de voitures électriques Thunder Power sur l’ancien site de Caterpillar à Gosselies.

On l’a également beaucoup vu quand il s’agissait de négocier le plan de relance du sidérurgiste russe NLMK à Clabecq et La Louvière ou, dernièrement, dans la tentative de relance du verrier Durobor.

Si l’annonce de son départ est un coup dur pour la Sogepa, Renaud Witmeur devrait rejoindre WBE qu’en fin d’année, voire en janvier. Ce délai va ainsi permettre à la Sogepa d’amorcer une transition en douceur. Sa succession devrait cependant être un des premiers dossiers qui sera soumis au prochain gouvernement.


Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés