Un premier data center sur le sol wallon pour LCL

Le nouveau data center de LCL se situe à Gembloux. ©LCL

LCL vient de mettre la main sur un data center qui appartenait à Engie Solutions, à Gembloux. C'est déjà le 5e data center de l'entreprise en Belgique.

Le business des data centers est tout autant un enjeu technologique qu'immobilier. La technologie, la connectivité, le stockage numérique et l'énergie nécessaire sont bien sûr essentiels, mais rien de tout cela ne peut fonctionner sans de l'espace, beaucoup d'espace. Des milliers de mètres carrés de stockage qui commencent à se faire rare. "Pour un data center classique, il faut compter minimum 20.000 mètres carrés", nous explique Laurens van Reijen, le CEO de LCL, entreprise de centres de données qui commence à se faire une belle place sur le marché local.

"Gembloux est situé au cœur de l'économie wallonne, ce qui offre d'excellentes possibilités de connexion pour les sites et les parcs d'affaires dans toute la Wallonie."
Laurens van Reijen
CEO de LCL

La société belge vient de faire sa première acquisition d'un centre de données en Wallonie. Elle en possède déjà quatre en Flandre et à Bruxelles. Sauf que les espaces disponibles pour de telles installations se font rares sur ces deux territoires. "C'est pour cela que nous nous tournons vers le sud du pays. Mais aussi parce que le marché est intéressant pour nous là-bas." C'est à Gembloux que LCL pose ses valises en reprenant le centre de données d'Engie Solutions. Pour s'emparer du centre, LCL a fait l'acquisition de la société Cofely Data Solutions et de ses employés qu'elle va conserver en place.

L'importance de l'implantation géographique

"Avec ce cinquième centre de données, nous étendons notre présence sur le marché belge. Gembloux est situé au cœur de l'économie wallonne, ce qui offre d'excellentes possibilités de connexion pour les sites et les parcs d'affaires dans toute la Wallonie", selon Laurens van Reijen. Car même si les données sont stockées dans le cloud, la proximité entre le centre de données et les clients semble essentielle. Avec cette acquisition, LCL s'offre aussi des possibilités de voir plus grand et d'avoir un petit coup d'avance. "Il y a de belles possibilités d'élargir le centre si besoin. La surface du terrain n'est occupée qu'à 55%."

Lire aussi | Et si l'ADN remplaçait les data centers?

"Nous nous engageons à être neutre en émission de carbone pour 2030."
Laurens van Reijen

Le montant de la transaction reste secret, comme souvent dans le milieu. On apprend simplement qu'Engie Solutions avait réalisé plus de 30 millions d'euros d'investissements dans le centre avant de le céder à LCL, ce qui a dû sensiblement faire grimper la facture au moment de conclure la vente. Parmi les investissements, un parc solaire a été bâti pour alimenter le centre de données. Il comprend 2.000 panneaux photovoltaïques, générant à peu près 1 MW d'électricité, ce qui correspond à 80% des besoins énergétiques de l'infrastructure.

À l'heure où l'impact environnemental des centres de données fait de plus en plus débat, cette installation fait figure d'exemple dans le secteur. Laurens van Reijen ajoute: "Nous nous engageons à être neutres en émission de carbone pour 2030 en tant que société". LCL a d'ailleurs créé, dans le cadre du Green Deal au niveau européen, le Pacte de neutralité climatique pour centres de données avec 24 sociétés et 17 associations européennes pour s'engager à réduire considérablement l'impact énergétique de leur secteur.

5
data centers
LCL possède désormais 5 centres de données en Belgique.

Un accord à long terme

Au-delà du rachat, les deux entreprises ont décidé de s'allier sur le long terme en prévoyant notamment la possibilité pour Engie Solutions de construire de nouveaux centres de données pour LCL. Il est également prévu qu'Engie Solutions puisse conseiller LCL en matière d'efficacité énergétique. En attendant, l'entreprise veut consacrer ses efforts à rentabiliser ses cinq centres en Belgique – elle est d'ailleurs la première société à en posséder autant sur notre territoire – pour gonfler son chiffre d'affaires qui devrait être de 15,5 millions d'euros en 2021.

Le résumé

  • LCL s'empare d'un data center qui appartenait à Engie Solutions à Gembloux.
  • C'est le 5e centre de données pour la société belge.
  • Les terrains capables d'accueillir ce type d'infrastructure se font rares.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés