Publicité

Une nouvelle affaire touche le PS à Charleroi

Laurence Wilgaut, échevine PS de la Petite Enfance et de la Personne handicapée de Charleroi, a été inculpée par la juge d'instruction Diane Dejardin, à Charleroi, dans un dossier relatif à la société de logements sociaux "Val d'Heure", basée à Marchienne-au-Pont. Dans la foulée, elle a démissionné.

Laurence Wilgaut, échevine PS de la Petite Enfance et de la Personne handicapée de Charleroi, a démissionné de ses fonctionsaprès avoir été informée de son inculpation par la juge d'instruction en charge du dossier relatif à la société de logements sociaux "Val d'Heure". Son père figure également parmi les inculpés, ainsi qu'un entrepreneur dont l'identité n'a pas été révélée et l'ancienne directrice gérante de la même société.

Les quatre intéressés ont été inculpés de fraude aux marchés publics, faux et usage de faux et prise d'intérêt pendant une période allant de 2000 à 2004, selon des sources judiciaires. Laurence Wilgaut était alors administratrice de la société de logements sociaux. Son père, Michel Wilgaut, qui occupait le poste de président du CPAS de Charleroi, présidait la même société de logements pendant cette période.

Les faits concerneraient notamment des travaux effectués au domicile des intéressés ou dans des propriétés leur appartenant.

 "J'ai été informée par la juge d'instruction Dejardin qu'elle possède suffisamment d'indices sérieux de culpabilité à mon égard pour procéder à mon inculpation dans le cadre de travaux effectués à (mon) domicile en 2000", explique Mme Wilgaut.

"A ce stade, dit-elle encore, je ne connais pas les éléments précis qui la conduisent à prendre cette position. Conformément à la jurisprudence appliquée pour les Echevins de la Ville de Charleroi, je remets dès lors ma démission en qualité d'Echevine", poursuit-elle.

"Je souhaite ainsi pouvoir, avec mon conseil, prendre connaissance des éléments du dossier qui nous permettront d'apporter toutes les précisions lors d'une conférence de presse. Je certifie en tout cas n'avoir rien à me reprocher. Je prouverai ma bonne foi et mon honnêteté, et me retournerai contre celui dont les dénonciations calomnieuses m'ont placée dans cette situation", prévient encore l'échevine démissionnaire.

La démission de Laurence Wilgaut devrait avoir pour conséquence un nouveau remaniement du collège tripartite PS-MR-cdH de Charleroi.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés