Une prime de 50 à 400 euros pour acheter un vélo en Wallonie

©Belpress.com

Annoncée à la sortie du premier confinement par le ministre de la Mobilité Philippe Henry (Ecolo), la prime wallonne pour l’achat d’un vélo a enfin été validée par l’exécutif wallon. Non sans quelques petits changements.

Outre l’aide à l’achat pour un vélo électrique, cette prime sera accessible pour les vélos "musculaires". Sans remonter jusqu’au confinement de mars, le gouvernement a par ailleurs convenu d’ajouter une rétroactivité dans la mesure afin d’en faire bénéficier celles et ceux qui ont acheté un vélo entre le 1er juillet 2020 et le 31 décembre 2022. L’usage est par ailleurs réservé aux déplacements réguliers domicile-travail.

Pour en bénéficier, l’acquéreur devra néanmoins prouver un "usage régulier du vélo de 40 % minimum de la durée des trajets effectués entre le domicile et le travail (excepté pour les vélos cargos)" et fournir "une déclaration sur l’honneur ainsi qu’une attestation de l’employeur stipulant l’usage régulier dans le cadre des déplacements domicile-travail devront être apportées par le demandeur."

Pour en bénéficier, l’acquéreur devra néanmoins prouver un usage régulier du vélo de 40 % minimum de la durée des trajets effectués entre le domicile et le travail.

Le montant de la subvention (employés et employeurs) pour l’achat d’un vélo ou l’achat et l’installation d’un kit électrique adaptable est fixé à 20 % du montant de la facture, TVA comprise, avec un plafond de 50 euros pour l’achat d’un vélo musculaire d’occasion, 100 euros pour l’achat d’un vélo électrique d’occasion, 150 euros pour l’achat d’un vélo musculaire neuf, 200 euros pour l’achat d’un vélo électrique neuf, 200 euros pour l’achat et l’installation d’un kit électrique adaptable neuf (citoyens) et enfin 400 euros par vélo cargo.

Au total, le gouvernement va mobiliser trois millions pour soutenir la mesure.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés