L'économie portugaise plonge plus profond que prévu

L'économie portugaise est entrée officiellement en récession. Or, elle risque encore de se contracter avec le programme d'austérité qui doit être entériné lundi prochain.

L'économie portugaise est entrée officiellement en récession, se contractant de 0,7% au premier trimestre, après un premier recul de 0,6% du PIB au trimestre précédent, plus important que prévu, a annoncé vendredi l'Institut national des statistiques (Ine).

Ce nouveau ralentissement de l'économie était largement anticipé par les économistes, en raison des effets allant dans le sens d'une récession des nouvelles mesures d'austérité mises en place en janvier (baisse des salaires et hausse de TVA, notamment) pour tenter de réduire un déficit public de 9,1% du PIB l'an dernier (après 10% en 2009).

Les résultats encore provisoires publiés par l'Ine sont toutefois inférieurs aux prévisions des analystes, qui tablaient sur une contraction limitée à 0,3% au premier trimestre, voire sur une stagnation.

Ce retour de la récession, dont le Portugal était sorti fin 2009, intervient avant même la mise en application des nouvelles mesures de rigueur prévues en échange de l'aide financière de 78 milliards d'euros, négociée au début du mois entre le gouvernement socialiste démissionnaire, l'UE et le FMI.

Le programme d'austérité exigé en échange de ce prêt sur trois ans, qui doit être entériné lundi par les ministres européens des Finances, pourrait entraîner une contraction de l'économie de 2% en 2011, puis en 2012, avait indiqué début mai le ministre portugais des Finances Fernando Teixeira dos Santos, une reprise de l'activité étant attendue en 2013.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés