La BCE pourrait ajuster son discours monétaire début 2018

©AFP

Les rendements des emprunts d'Etat de la zone euro sont repartis à la hausse et l'euro grimpe ce jeudi à la suite de la publication du compte rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne. Celle-ci envisage de modifier son discours dès le début de cette année pour intégrer l'amélioration de la conjoncture économique.

La Banque centrale européenne (BCE) va-t-elle ajuster son discours monétaire dès le début 2018? Pour rappel, l'institut monétaire a décidé de prolonger son programme de rachats d'actifs jusqu'en septembre et pour un montant mensuel ramené à 30 milliards d'euros. Les investisseurs s'attendent à ce qu'il y soit mis fin à l'automne prochain. Ils ne voient pas la BCE relever ses taux avant la mi-2019, alors que la BCE s'est engagée à ne pas y toucher avant l'expiration de son programme de rachats d'actifs.

Mais, à en croire le compte-rendu de sa dernière réunion de politique générale - la BCE pourrait faire évoluer sa communication en début d'année 2018. L'idée serait d'ajuster progressivement son discours pour refléter une amélioration des perspectives économiques

Ce message pourrait aussi être interprété comme le signe d'une volonté de la part de la BCE de normaliser sa politique monétaire en mettant fin à son programme de rachats d'actifs mis en œuvre depuis mars 2015.

L'euro grimpe

2%
.
Un premier changement pourrait consister à renoncer à la promesse de poursuivre les rachats d'actifs jusqu'au redressement de l'inflation vers l'objectif de la BCE d'une hausse des prix légèrement inférieure à 2%.

Une telle modification, si elle entrait effectivement en vigueur dans les semaines ou les mois à venir, serait perçue comme une nouvelle étape vers le resserrement de la politique monétaire et donc vers une hausse des taux d'intérêt. "Cela paraît cohérent, la BCE commençant à signaler une sortie du QE plus tard cette année, comme la Fed l'avait fait six mois avant de cesser ses rachats d'actifs", commente Mark Dowding analyste auprès du gérant d'actif Bluebay.

En tout cas, sur les marchés, la publication des 'minutes' de l'institut de Francfort a donné un coup de fouet à la monnaie unique. L'euro s'est raffermi, repassant au-dessus de 1,20 dollar,  et les rendements des emprunts d'Etat dans la zone euro ont également grimpé après la publication de ce compte-rendu.

La vigueur de la monnaie européenne a aussi pour conséquence de freiner les Bourses de la zone euro.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content