Discriminé pour son âge, il demande à la justice de la rajeunir de 20 ans

©ANP

Cela se passe aux Pays-Bas. Emile Ratelband a 69 ans. Il se dit victime de discriminations sur le marché de l’emploi et en amour à cause de son âge.

Inédite dans les annales judiciaires des Pays-Bas, une affaire aux allures courtelinesques vient d’être soumise à la sagacité des juges néerlandais. Mécontent d’être à la retraite et s’estimant victime de discriminations sur le marché de l’emploi et en amour à cause de son âge, un Néerlandais de 69 ans demande à la Justice de le rajeunir de deux décennies. L’homme veut que sa date de naissance soit modifiée dans son passeport et qu’elle soit reculée du 11 mars 1949 au 11 mars 1969.

Emile Ratelband, père de famille et célibataire, se dit vexé d’avoir droit au minimum vieillesse et a fait savoir que sa demande pour y mettre fin était restée vaine. "Nous pouvons aujourd’hui choisir notre travail, notre genre, notre orientation politique ou sexuelle. Nous avons même le droit de changer de nom et de sexe. Alors pourquoi ne pas avoir le droit de changer d’âge? ", a-t-il fait savoir aux juges.

Exerçant une activité de coach personnel "spécialisé dans le développement de la conscience de soi", Emile Ratelband est un personnage connu des médias pour son positivisme outrancier et pour son sourire "jusqu’aux oreilles" affiché en permanence.

"Cette affaire est inédite, il n’y a pas de jurisprudence. Les chances de succès sont infimes mais nous estimons que la législation doit évoluer avec son temps", a pour sa part plaidé son avocat. Le tribunal d’Arnhem doit rendre son jugement d’ici quatre semaines. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content