Publicité

Fortes craintes en Europe après les retraits américain et russe du traité de désarmement nucléaire

©BELGA

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a annoncé le retrait des Etats-Unis ce samedi du traité sur les armes de portée intermédiaire. La Russie lui a immédiatement emboîté le pas, dénonçant une violation du pacte par les Américains. Une situation qui inquiète l'Union européenne et la Belgique.

Le secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo, a annoncé vendredi le retrait des Etats-Unis dès ce samedi du traité sur les armes nucléaires de portée intermédiaire (INF) avec Moscou, qu'ils ont accusé de violer cet accord conclu lors de la guerre froide. 

"Demain(ce samedi, NDLR) les Etats-Unis vont suspendre leurs obligations dans le cadre du traité INF et lancer le processus de retrait", qui "sera achevé dans six mois à moins que la Russie respecte ses obligations en détruisant tous ses missiles, lanceurs et équipements qui violent le texte", a déclaré le président Donald Trump dans un communiqué. Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a assuré que Washington était néanmoins "prêt" à continuer de discuter avec la Russie "au sujet du désarmement".

La Russie n'a pas tardé à emboîter le pas et a indiqué ce samedi suspendre également sa participation au Traité. Depuis Moscou, le président Vladimir Poutine a accusé Washington d'avoir violé ce pacte.

Avant même la décision du gouvernement Trump, qui était attendue, la Russie avait mis en garde les Etats-Unis contre un retrait "extrêmement irresponsable", jugeant le traité "nécessaire" notamment à "la sécurité européenne". Cet important traité, conclu en 1987 entre les Etats-Unis et l'ex-URSS, interdit les missiles terrestres d'un portée comprise entre 500 et 5.000 km. Il a contribué à mettre fin à la guerre froide et provoqué l'effondrement de l'empire soviétique.

©BELGA

Le ministre belge des Affaires étrangères et de la Défense Didier Reynders (MR) a réagi à chaud à ce retrait. 

"La crainte, c'est évidemment la prolifération", a affirmé Didier Reynders lors de son arrivée à une réunion informelle des ministres européens des Affaires étrangères à Bucarest"La crainte, c'est de voir se développer un armement nucléaire qui est un armement dangereux pour le territoire de l'ensemble de l'Europe".

Son homologue allemand Heiko Maas a, lui aussi, fait part de ses inquiétudes. "Sans traité INF, il y aura moins de sécurité."

La Haute représentante de l'UE Federica Mogherini a, elle aussi, regretté un retrait américain du traité. "Il faut que le traité INF soit respecté. Ce que nous ne voulons pas, c'est un retour vers le passé, c'est quel'Europe redevienne un champ de bataille où des grandes puissances s'affrontent.".

"La crainte, c'est de voir se développer un armement nucléaire qui est un armement dangereux pour le territoire de l'ensemble de l'Europe".
Didier Reynders
Ministre belge des Affaires étrangères et de la Défense

Le ministre Reynders a plaidé pour la poursuite d'un dialogue avec la Russie. "On doit voir comment continuer à travailler avec la Russie. Je pense que la sortie n'est pas la bonne solution. Il faut reprendre le dialogue."

En octobre, Donald Trump avait une première fois indiqué son intention de se retirer du traité INF. Début décembre, depuis Bruxelles et avec le soutien de l'Otan, Mike Pompeo avait donné à la Russie 60 jours, jusqu'au 2 février, pour démanteler ses nouveaux missiles de longue portée violant le traité aux yeux des Américains et de le l'Alliance atlantique.

Faute de quoi, il avait menacé de lancer la procédure de retrait, qui s'étend sur six mois. La Russie dément ces accusations "sans fondement", accusant en retour Washington de violer le traité. Le Kremlin dénonce l'implantation d'un nouveau système de défense antimissile en Roumanie et prochainement en Pologne, en contradiction au traité INF.

Malgré de nombreuses discussions entre les deux puissances adversaires ces deux derniers mois, tous les acteurs s'accordaient encore cette semaine à dire qu'aucun "progrès" n'avait été possible.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés