L'UE avance vers la fin du changement d'heure en 2021

©shutterstock

Le Parlement européen vote ce mardi sur la fin du changement d’heure. Le dernier passage à l’heure d’hiver, pour les pays préférant en rester là, aurait lieu en octobre 2021.

La fin du changement d’heure saisonnier approche à grand pas, mais sa mise en œuvre est plus complexe qu’attendu. Si l’année 2021 semble acquise, il n’est pas encore établi quelle heure garder. Celle d’été ou celle d’hiver?

Les eurodéputés votent ce mardi à midi un rapport proposant que les pays européens qui décident de garder l’heure d’été de façon permanente ajustent leurs montres une dernière fois le dernier dimanche de mars 2021. Quant aux pays qui préfèrent garder l’heure d’hiver, ils pourraient procéder à un ultime changement d’heure le dernier dimanche d’octobre 2021.

L’an dernier, la Commission européenne avait proposé d’abroger la directive sur les changements d’heure, étant donné la multiplication d’études démontrant l’impact négatif sur la santé de cette mesure adoptée en 1977, en pleine crise pétrolière, pour faire des économies d’énergie.

4,6 millions
Pas moins de 84% des 4,6 millions d’Européens consultés se sont prononcés en faveur de l’abrogation du changement d’heure.

Ce lundi soir, les députés européens ont remis le métier sur la table. "La suppression de ce changement d’heure saisonnier va simplifier la vie des citoyens", a dit la commissaire européenne aux Transports Violeta Bulc, "84% des 4,6 millions de citoyens interrogés lors de la consultation se sont exprimés en faveur de cesser ce changement".

La Commission Juncker avait proposé de mettre fin au changement d’heure dès 2019. Le Parlement européen avait soutenu en février 2018 le principe de l’abrogation.

Les États de l’UE n’étant pas sur la même longueur d’onde, les 28 ministres européens des Transports ont proposé, en décembre dernier, de mettre fin au changement en 2021.

Il reste à choisir quelle heure conserver. La Commission, refusant de trancher, a estimé que c’est aux États de décider. Le risque est de voir un puzzle apparaître.

Lors du débat, les députés ont fait preuve d’une extrême prudence."Nous souhaitons supprimer ce changement d’heure à partir de 2021 car nous savons que cela a une conséquence sur la santé humaine. Nous voulons, en même temps, rassurer le marché intérieur", a dit Pavel Svoboda (PPE), un des auteurs du rapport.

Les deux plus importantes formations de l’hémicycle, les démocrates chrétiens (PPE) et les socialistes (S&D) se disent en faveur de l’abrogation de la directive, mais ils laissent entendre que la Commission est allée trop vite dans ce dossier. "Il y a un risque pour le marché intérieur", affirme le Néerlandais Wim Van de Camp au nom du PPE, appelant à la modération. "Les citoyens nous ont demandé de mettre fin à ce changement d’heure et nous devons le faire", a indiqué la socialiste Liisa Jookonsaari, estimant qu’il faut procéder par étapes.

Les conservateurs se sont opposés à un changement immédiat, chargeant la Commission Juncker. "Il faut tenir compte des besoins du secteur des transports, plutôt que de remettre un rapport bâclé", insiste Kosma Zlotowksi (ECR).

"Nous devons modifier les choses, mais sans agir dans la précipitation, ni entraîner des troubles dans les différents services", affirme Izaksun Bilbao Barandica (ADLE).

Seuls les Verts ont soutenu une abrogation la plus rapide possible. "Pas moins de 4,6 millions de citoyens se sont exprimés, mais il ne semble pas que mes confrères les aient entendus", a déploré Jakop Dalunde (Verts).

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect