Publicité
Publicité

Les pauvres en Allemagne sont de plus en plus pauvres

Sur la période 1995-2015, les Allemands dont les rémunérations figurent parmi les 40% plus basses du pays ont vu leur salaire brut horaire reculer de 4 à 7% en termes réels.

Les riches en Allemagne sont de plus en plus riches mais les pauvres sont aussi de plus en plus pauvres, selon un rapport du ministère du Travail et des Affaires sociales.

Dans la première économie d'Europe, sur la période 1995-2015, les gens dont les rémunérations figurent parmi les 40% plus basses du pays ont vu leur salaire brut horaire reculer de 4 à 7% en termes réels.

A l'inverse, les 60% restants ont connu des augmentations allant de 1 à 10% sur la même période.

Le rapport, auquel Reuters a eu accès, n'a pas encore été publié officiellement et doit au préalable obtenir l'approbation d'autres ministères.

Les réfugiés sont pris en compte dans ce rapport - au total, 890.000 d'entre eux sont arrivés en Allemagne en 2015 - ce qui selon le ministère a contribué à la hausse du taux de pauvreté.

Le rapport note que le taux de pauvreté parmi les enfants nés dans les années 1980 avait augmenté de six points par rapport à ceux nés durant la décennie précédente.

Aujourd'hui, la proportion d'enfants qui risquent de vivre dans la pauvreté en Allemagne se situe entre 15 et 21%.

Le thème des inégalités apparaît de plus en plus dans la campagne en vue des élections législatives de septembre.

Le candidat du Parti social-démocrate (SPD) à la chancellerie, l'ancien président du Parlement européen Martin Schulz, veut réformer en profondeur le marché du travail et revenir sur les réformes en matière d'aide sociale mises en place par l'ancien chancelier SPD Gerhard Schröder en 2003.

Beaucoup d'Allemands considèrent que ces réformes ont pénalisé les classes les plus défavorisées.

Une étude de l'Institut Leibniz de recherche économique RWI parue ce mois-ci montre que sur les 7,5 millions d'Allemands ayant un emploi peu rémunéré - ce qu'on appelle les "mini-jobs" en Allemagne - environ 13% gagnent moins que le salaire minimum légal de 8,50 euros de l'heure.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés