Publicité
Publicité

Plongée dans l'éternité nucléaire

L'Echo est descendu sous les sols belges et français, là où des ingénieurs étudient la capacité des roches argileuses à contenir des déchets hautement radioactifs pour 100.000 ans.