Trump qualifie l'ambassadeur britannique à Washington d'"imbécile"

Des documents diplomatiques, embarrassants pour Londres comme pour Donald Trump, ont été publiés par le "Mail on Sunday". ©Photo News

Donald Trump s'en est pris avec virulence à Theresa May après que la Première ministre britannique ait apporté son soutien à l'ambassadeur britannique à Washington. Ce dernier avait qualifié le président américain d'"instable" et "incompétent", selon des câbles diplomatiques ayant fuité. Trump a également traité l'ambassadeur d'"imbécile"...

Ça chauffe entre Washington et Londres. Le président américain Donald Trump s'en est pris lundi à la Première ministre britannique sortante Theresa May, après la publication dans la presse de câbles diplomatiques le mettant en cause. Le "Mail on Sunday" a publié des rapports confidentiels transmis par l'ambassadeur britannique à Washington, Kim Darroch, dans lesquels il qualifie le locataire de la Maison-Blanche d'"instable" et d'"incompétent".

Les câbles n'étaient pas destinés à être révélés au public. Le gouvernement britannique a annoncé une enquête pour trouver l'origine de ces fuites, mais aussi comprendre leur motivation.

Le soutien de May

Theresa May a condamné des fuites "totalement inacceptables"mais a souligné, via son porte-parole, avoir "une totale confiance" en Kim Darroch sans partager toutefois l'image de l'administration américaine dépeinte dans les câbles diplomatiques.

"Je suis très critique de la façon dont le Royaume-Uni et la Première ministre Theresa May ont géré le Brexit", a tweeté le président américain, la désignant comme responsable de la "pagaille" actuelle. "Je lui ai dit comment il fallait procéder, mais elle a décidé de faire différemment", a-t-il ajouté, avant de s'en prendre dans la foulée à Kim Darroch. "Je ne connais pas l'ambassadeur, mais il n'est ni aimé ni bien vu aux Etats-Unis. Nous n'aurons plus de contacts avec lui."

La bonne nouvelle pour le merveilleux Royaume-Uni, c'est qu'ils auront bientôt un nouveau Premier ministre.
Donald Trump
Président américain

La réponse de Downing Street n'a pas tardé: "Sir Kim Darroch a toujours le plein soutien de la Première ministre", a assuré un porte-parole. Ça, c'était lundi soir. Ce mardi, le président américain a poursuivi ses tweets incendiaires, qualifiant l'ambassadeur d'imbécile, "stupid guy".

A qui profite le crime?

Mais qui est responsable? Pour Christopher Meyer, ancien ambassadeur britannique à Washington, la question à se poser, c'est: à qui profite le crime? "Il y a toute une série de 'méchants' potentiels. Je ne nommerai personne, mais c'est clairement quelqu'un qui a délibérément saboté le poste d'ambassadeur de (Kim Darroch) pour qu'il soit remplacé par quelqu'un qui lui soit plus favorable", a-t-il dit sur la radio BBC4.

La presse britannique s'interrogeait, de son côté, sur un possible piratage informatique organisé par un acteur étatique, russe, chinois ou iranien. Mais "la première hypothèse, c'est qu'il s'agit d'une fuite à l'intérieur (de l'administration)", a déclaré le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères, Alan Duncan.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect