Publicité
Publicité
Publicité

Un défaut intégral de la Grèce coûterait près de 10 milliards d'euros à la Belgique

L’État belge est exposé à la dette grecque par le biais de ses prêts bilatéraux, de ses garanties au Fonds européen de stabilité, ainsi que de la BNB qui doit garantir l’exposition de la BCE à la Grèce.