Berlin reste réservé sur la proposition

Le gouvernement allemand reste sceptique face au mode de financement envisagé pour les investissements massifs que propose la Commission européenne.

Le gouvernement allemand a estimé mercredi que les propositions de la Commission européenne d'investissements massifs dans les réseaux allaient "dans la bonne direction" mais s'est montré critique à l'égard des modes de financement envisagés.

"La planification et le financement du développement des réseaux sont en première ligne l'affaire des entreprises", a réagi le ministre allemand de l'Economie Philipp Rösler.

"Je serai attentif au cours des négociations à venir au niveau européen à ce que nous mettions en place les incitations nécessaires, avec le cadre réglementaire approprié", a ajouté le ministre libéral, "un financement des réseaux largement par le budget de l'Union européenne ne peut pas être la solution".

Bruxelles a dévoilé mercredi un plan doté de 50 milliards d'euros qui doit permettre de boucher les trous dans les connections entre les réseaux de transports, d'internet et d'énergie de l'UE, dans l'espoir de relancer la croissance.

Les propositions présentées mercredi doivent être approuvées par tous les pays de l'UE.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés