Publicité
Publicité

Déjà une modification dans le "plan grec"

Le gouvernement grec souhaite atteindre plus facilement son objectif d'une participation du secteur privé de 90% (135 milliards d'euros) au plan. Il est donc question d'inclure les titres de dette arrivant à échéance en 2024.