Il y a toujours plein de postes inoccupés en Belgique

©Photo News

Notre pays affiche le taux d'emplois vacants le plus important de la zone euro. Un taux en hausse par rapport à la fin de l'année 2017.

Ce lundi, les partenaires sociaux réunis dans le Groupe des 10 se retrouvent pour parler 'métiers en pénurie'. Avant cette rencontre, une statistique européenne montre à nouveau la singularité de notre marché du travail. La Belgique détient au 1er trimestre 2018 le taux d'emplois vacants le plus important de la zone euro. Selon les chiffres d'Eurostat, le taux belge en la matière s'affiche à 3,5%, soit une légère hausse en comparaison au taux d'emplois vacants de la fin de l'année dernière.

140.690
Postes vacants
Le nombre de postes vacants augmente à nouveau au premier trimestre 2018: les entreprises offrant ainsi 140.690 postes vacants au premier trimestre 2018 au lieu des 134.570 postes vacants du quatrième trimestre 2017, selon les chiffres de Statbel. Ces résultats restent toutefois en deçà du niveau record atteint au troisième trimestre 2017 avec 142.650 postes vacants.

En zone euro, la moyenne s'établit à 2,1% et à l'échelle des 28, la moyenne du taux d'emplois vacants est de 2,2%, là aussi en hausse par rapport au taux de 2% enregistré au trimestre précédent, et de 1,9% relevé au premier trimestre 2017. 

©Eurostat

 

Le taux d'emplois vacants augmente dans 16 pays

Parmi les Etats membres de l'Union européenne pour lesquels des données comparables sont disponibles, les taux d'emplois vacants les plus élevés au premier trimestre ont été enregistrés en République tchèque (4,8%), en Belgique (3,5%), en Allemagne et en Suède (2,9% chacun), ainsi qu'aux Pays-Bas et en Autriche (2,8%). La Belgique affiche donc le taux d'emplois vacants le plus important de la zone euro, devant l'Allemagne et l'Autriche.

A l'inverse, les taux les plus faibles ont été observés en Grèce (0,7%), au Portugal et en Espagne (0,9% chacun) ainsi qu'en Irlande et en Bulgarie (1%). En glissement annuel, le taux d'emplois vacants a augmenté au premier trimestre dans 16 Etats membres, est resté stable dans huit et a diminué en Grèce (-0,3 pp), en Estonie (-0,2 pp), à Malte et en Roumanie (-0,1 pp).

 

 

Le taux d'emplois vacants? 

©Bloomberg

Le taux d’emplois vacants mesure la proportion de l’ensemble des emplois qui sont vacants. Il est exprimé en pourcentage et résulte du rapport entre le nombre d’emplois vacants sur la somme du nombre d’emplois occupés et celui d’emplois vacants. Pour Eurostat, un emploi vacant est un poste rémunéré nouvellement créé, non pourvu, ou qui deviendra vacant sous peu, pour le pourvoi duquel l’employeur entreprend activement de chercher, en dehors de l’entreprise concernée, un candidat. 

Toutefois, il y a des biais à cette étude. Exemple: dans des pays comme la France ou l'Italie, seules les entités marchandes de 10 employés ou plus sont interrogées. De plus, s’agissant des secteurs de l’administration publique, de l’enseignement et de la santé humaine, les institutions publiques n'apparaissent pas dans les chiffres compilés par les statisticiens de ces deux pays.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés