Publicité
Publicité

"Je nie toute reconsidération du déficit italien"

Le vice-Premier ministre italien, Luigi Di Maio, a confirmé l'objectif d'un déficit à 2,4% du PIB en 2019. Il a, par ailleurs, assuré que le gouvernement italien n'avait "aucune volonté de quitter la zone euro et la monnaie européenne."