L'économie britannique échappe à la récession

©EPA

L’économie britannique a échappé à la récession au troisième trimestre après s’être contractée au deuxième trimestre.

Le produit intérieur brut (PIB) de l’économie britannique a progressé de 0,3% au troisième trimestre après un recul de 0,2% au deuxième trimestre, a indiqué le Bureau national des statistiques (ONS). Deux trimestres consécutifs de recul du PIB sont assimilés à une récession technique.

Sur un an, le PIB britannique a progressé de 1,0% au troisième trimestre, "soit le plus faible taux de croissance depuis le premier trimestre 2010", selon l’ONS.

"Avec l’élection dans cinq semaines seulement, ce n’est clairement pas la bonne nouvelle que le gouvernement espérait."
Bureau de recherche Capital Economics

Après un bon mois de juillet, l’activité a piétiné avec notamment une stagnation des investissements dans les semaines avant l’ex-date supposée du Brexit, qui était prévu pour le 31 octobre avant d’être repoussé à fin janvier. En septembre, le dernier mois du trimestre, le PIB était en recul de 0,1% sur un an.

"Avec l’élection dans cinq semaines seulement, ce n’est clairement pas la bonne nouvelle que le gouvernement espérait", remarque le bureau de recherche Capital Economics.

"Si l’économie a évité la récession au troisième trimestre, il est clair qu’elle est anémique. Les chiffres du PIB montrent que l’économie n’a pas regagné beaucoup de traction après la contraction du deuxième trimestre", ajoute-t-elle.

"La progression du PIB est attendue à 1,3% pour l’ensemble de 2019, la plus faible performance depuis 2009" et devrait "encore ralentir à un plus bas en 11 ans, à 1%, en 2020, en supposant que le Royaume-Uni quitte l’UE avec un accord", selon le cabinet EY.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés