L'Espagne annonce un plan de 6,3 milliards pour la compétitivité

Marino Rajoy, chef du gouvernement espagnol

Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy annonce un nouveau plan pour accroître la compétitivité qui "entend mobiliser un investissement total de 6,3 milliards d'euros". Le gouvernement entend également baisser l'impôt sur les sociétés, à 25%.

Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a annoncé dimanche un nouveau plan pour accroître la compétitivité qui "entend mobiliser un investissement total de 6,3 milliards d'euros" dont 3,63 milliards provenant du secteur public, ainsi qu'une baisse de l'impôt sur les sociétés, à 25%.

Il a en revanche écarté toute augmentation de la TVA, en dépit des préconisations du Fonds monétaire international.

"Vendredi prochain, le gouvernement présentera un plan de mesures pour la croissance de la compétitivité et de l'efficacité", a affirmé Mariano Rajoy au cours de la 30e réunion du Cercle de l'Economie de Sitges (nord-est), en présence du vice-président de la Commission européenne Joaquin Almunia et de l'ex-Premier ministre italien Enrico Letta.



Il a également annoncé une baisse de l'impôt sur les sociétés, comme le préconisait le FMI, qui doit passer à terme de 30% à 25%.

Quant à la TVA, en principe "on n'y touchera pas dans la réforme fiscale que nous approuverons au mois de juin", a-t-il assuré.

Dans son rapport annuel sur l'Espagne publié mardi, le FMI a jugé qu'il faudrait "augmenter les revenus provenant d'impôts indirects", préconisant de diminuer "graduellement" le nombre des produits et des services soumis aux taux réduits de la TVA.

Frappée doublement en 2008 par l'éclatement de sa bulle immobilière et la crise financière internationale, l'Espagne est sortie timidement en 2013 de sa deuxième récession en cinq ans. Très affaibli, son secteur bancaire a bénéficié en 2012 d'un plan de sauvetage européen de 41,3 milliards d'euros, qui s'est achevé en janvier.

Mais l'Espagne affiche encore un taux de chômage parmi les plus élevés du monde industrialisé, soit 25,93%, tandis que la population active baisse, les demandeurs d'emploi, découragés, abandonnant leurs recherches ou quittant le pays.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés