L'Europe prévoit une "croissance robuste" cette année

Le commissaire européen aux Affaires économiques, Paolo Gentiloni, prévoit un rebond de l'économie européenne plus fort que prévu. ©EPA

L'économie européenne devrait croître de 4,2% en 2021 grâce au plan de relance et à la campagne de vaccination. Quant à la Belgique, elle devrait connaître une croissance de 4,5% cette année.

-7,6%
Déficit belge
Le déficit budgétaire du Royaume attendu pour cette année. Il avait chuté à -9,4% en 2020.

L'économie de l'Union européenne devrait connaître une croissance de 4,2% en 2021 et de 4,4% en 2022, selon les prévisions économiques de printemps publiées mercredi par la Commission européenne. L'économie de la zone euro devrait croître de 4,3% cette année et de 4,4% l'année prochaine. Ces prévisions représentent une amélioration significative des perspectives de croissance par rapport aux prévisions d'hiver.

Le PIB de la Belgique devrait atteindre 4,5% cette année et 3,7% en 2022, alors qu'il s'était contracté de -6,3% en 2020. Le déficit budgétaire belge serait de -7,6% du PIB en 2021 et de -4,9% l'année prochaine. Il avait chuté à -9,4% en 2020. La dette publique de la Belgique devrait s'élever à 115,3% du PIB en 2021, contre 114,1% l'an dernier.

Rebond économique

"L'accélération des campagnes de vaccination ces derniers mois devrait nous permettre de lever les restrictions pour le second semestre."
Paolo Gentiloni
Commissaire européen aux Affaires économiques

"L'économie de l'UE connaîtra une croissance robuste cette année et l'année prochaine", a annoncé Paolo Gentiloni, le commissaire européen aux Affaires économiques. "La résurgence de la pandémie et le besoin de resserrer les restrictions sanitaires se sont soldés par un début faible cette année, mais l'accélération des campagnes de vaccination ces derniers mois devrait nous permettre de lever les restrictions pour le second semestre. C'est déjà ce qui se passe, et ce qui permet à l'économie de rebondir."

Pour rappel, l'économie de l'UE s'était contractée de 6,1% en 2020 en raison du choc causé par la pandémie de Covid-19.

Impulsion du plan de relance

Pour la Commission, ces chiffres sont meilleurs que prévu en raison d'une croissance mondiale plus forte et de l'impulsion fournie par le plan de relance européenne de 750 milliards d'euros. L'impact des mesures budgétaires adoptées par l'UE est estimé à 1,2% du PIB européen en 2019. La campagne de vaccination influence aussi de façon positive la croissance économique.

Tous les États membres de l'UE devraient voir leur économie retrouver les niveaux antérieurs à la crise d'ici fin 2022, même si la vitesse de la reprise sera variable d'un pays à l'autre. "L'incertitude reste toutefois élevée, en raison des risques liés aux facteurs épidémiologiques", a dit Paolo Gentiloni. "La reprise n'est plus un mirage : elle est en cours. Nous devons éviter les erreurs qui pourraient la compromettre, à savoir un retrait prématuré du soutien."

L'emploi devrait aussi connaître une croissance et le chômage un déclin. Le taux de chômage dans l'UE est estimé à 7,6% en 2021 et 7% en 2022.

1,9%
inflation EU
L'inflation devrait connaître un pic à 1,9% en 2021, mais la Commission prévoit une nouvelle modération en 2022, pour atteindre 1,5%.

L'inflation devrait connaître un pic à 1,9% en 2021, mais la Commission prévoit une nouvelle modération en 2022, pour atteindre 1,5%. Dans l'Eurozone, ces chiffres seront de 1,7% cette année et 1,3% l'an prochain.

Déficit public européen en hausse

Les soutiens publics aux ménages et aux entreprises ont joué un rôle essentiel dans l'atténuation de l'impact de la pandémie sur l'économie, mais ces facilités ont conduit les États européens à augmenter leur niveau d'endettement.

Le déficit public de l'UE devrait augmenter d'environ un demi-point de pourcentage à 7,5% du PIB cette année et d'environ trois quarts de point de pourcentage à 8% du PIB dans la zone euro. Tous les États européens, à l'exception du Danemark et du Luxembourg, devraient enregistrer un déficit de plus de 3% du PIB en 2021.

Le ratio dette publique / PIB de l'UE devrait culminer à 94% en 2021 avant de baisser légèrement à 93% en 2022. Celui de la zone euro devrait passer à 102% cette année, puis en légère baisse à 101% en 2022. Or, selon les règles budgétaires du Pacte de stabilité, suspendu à cause de l'épidémie, la dette ne doit pas dépasser 60% du PIB.

Le résumé

  • La reprise se confirme en Europe. L'économie européenne devrait connaître une croissance de 4,2% en 2021 et de 4,4% en 2022.
  • Le PIB de la Belgique devrait atteindre 4,5% cette année et 3,7% en 2022, alors qu'il s'était contracté de -6,3% en 2020.
  • Ces chiffres sont meilleurs que prévu en raison d'une croissance mondiale plus forte, de l'impulsion fournie par le plan de relance européenne de 750 milliards d'euros et de la campagne de vaccination.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés