Publicité

L'inflation en zone euro dopée par l'énergie et les services

Selon Eurostat, les prix de l'énergie représentent, à eux seuls, près de la moitié de la hausse globale des prix par rapport à septembre 2020. ©BELGAIMAGE

L'inflation en zone euro a atteint 3,4% au mois de septembre, un taux supérieur à l'objectif de 2% fixé par la BCE, qui s'explique principalement par l'envolée des prix de l'énergie.

La hausse des prix de l'énergie et des services a porté l'inflation dans la zone euro à 3,4% en rythme annuel en septembre, a confirmé mercredi Eurostat. La hausse des prix de base s'est, elle aussi accélérée, mais plus modérément.

+17,6%
Ce dépassement s'explique, pour l'essentiel, par l'envolée de 17,6% des prix de l'énergie.

Par rapport à août, les prix à la consommation dans les 19 pays ayant adopté la monnaie unique ont augmenté de 0,5%.

Si le taux d'inflation en rythme annuel est nettement supérieur à l'objectif de 2% que s'est fixé la Banque centrale européenne (BCE), ce dépassement s'explique, pour l'essentiel, par l'envolée de 17,6% des prix de l'énergie et l'augmentation de 2% de ceux de l'alimentation, du tabac et de l'alcool.

Près de 50% de la hausse globale

En excluant ces deux catégories volatiles, la hausse des prix est ramenée à 0,4% d'un mois sur l'autre et à 1,9% sur un an après 1,6% en août.

Eurostat explique que les prix de l'énergie représentent à eux seuls près de la moitié de la hausse globale des prix par rapport à septembre 2020, avec une contribution à l'indice IPCH de 1,63 point de pourcentage.

La contribution des services est de 0,71 point, celle des biens industriels hors énergie de 0,57 point.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés