Publicité

L'Italie prête à faire un geste vers l'Europe

©REUTERS

Le ministre italien de l'Economie envisagerait de réviser les prévisions de croissance à la baisse afin de parvenir à un accord avec la Commission européenne sur le projet de budget pour 2019.

C'est l'un des principaux sujets d'inquiétude en Europe. Le budget italien pour l'année prochaine est vivement critiqué, notamment la Commission européenne. L'institution a rejeté le mois dernier le projet initial, qui remet en cause les engagements de Rome en matière de réduction du déficit budgétaire et de la dette publique.

Conséquence: le gouvernement formé en juin par le Mouvement 5 étoiles et la Ligue a jusqu'à mardi pour en transmettre un autre, mais a jusqu'ici exclu de faire la moindre concession. Giovanni Tria, le ministre italien de l'Economie, a confirmé vendredi les grandes lignes du projet de budget, qui s'appuie sur une prévision de croissance de 1,5% du produit intérieur brut en 2019, alors que la Commission européenne table sur 1,2%, ce qui accentue encore le désaccord.

Selon La Repubblica, il envisagerait de ramener cette estimation à 1%. Il Messaggero parle de son côté de 1,2%. Les deux journaux indiquent par ailleurs que son nouveau projet de budget pourrait être assorti d'un mécanisme de réduction automatique des dépenses publiques en cas de dépassement du seuil fixé pour le déficit.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés