Publicité

La Belgique recevra près de 387 millions d'euros de la réserve Brexit

Fortement exposée à l'économie britannique, la Belgique avait plaidé en faveur d'un supplément budgétaire. ©AFP

Le Conseil de l'UE a validé sa réserve d'ajustement, dont le but est d'aider les États membres à atténuer les coûts liés à l'entrée en vigueur du Brexit. La Belgique est l'un des principaux bénéficiaires.

Le Conseil de l'UE a donné mardi son feu vert final à la "réserve d'ajustement au Brexit", qui avait été approuvée par les eurodéputés il y a deux semaines.

Il s'agit d'une manne de 5 milliards d'euros (prix 2018, 5,47 milliards d'euros en prix courants) imaginée pour adoucir les effets de la sortie du Royaume-Uni de l'Union.

Plus précisément, les aides financières dispatchées entre différents pays, dont la Belgique, doivent servir à atténuer les coûts supplémentaires éventuels et les pertes (de revenus, d'emplois...) et perturbations liées au Brexit dans les secteurs, régions et communautés les plus concernés. 

La Belgique, l'un des principaux bénéficiaires

Des mesures de soutien à la création d'emploi et de réintégration de citoyens européens revenus du Royaume-Uni peuvent aussi être financées par cette enveloppe, ou encore des campagnes d'information sur les changements (administratifs, commerciaux) liés au Brexit. 

3,8
MIlliards d'euros
Selon la répartition provisoire des fonds, la Belgique devrait toucher 386.573.957 euros.

Le texte législatif liste toute une série de mesures éligibles, mais sans exhaustivité. Chaque État membre a donc une certaine latitude pour déterminer à quoi il consacre l'argent qui lui revient, même si des balises sont définies: il faut réserver une certaine part aux localités côtières et à la pêche, par exemple.

En fin d'année, 1,7 milliard d'euros de préfinancement sera déjà disponible, le reste suivra en 2022 (1,3 milliard), 2023 (1,3) et 2025 (1,1). La Belgique fera partie des principaux bénéficiaires, vu l'importance de ses échanges avec le Royaume-Uni et la valeur habituelle de ce qu'elle pêche dans les eaux britanniques. Selon la répartition provisoire des fonds, la Belgique devrait toucher 386.573.957 euros. L'Irlande, le plus important bénéficiaire, devrait toucher 1,165 milliard, les Pays-Bas 886 millions et la France 736.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés