La boîte noire obligatoire dans les nouvelles voitures en mai 2022

©AFP

Tous les nouveaux modèles de véhicules devront être équipés de dispositifs de sécurité avancés à partir de 2022. Freinage d'urgence, détecteur de somnolence, et aussi la boîte noire qui pose pas mal de questions par rapport à la vie privée.

La plupart de ces solutions sont numériques et une production en masse de ces solutions numériques ne rend pas les voitures plus chères.
Roza Thun
eurodéputée, PPE

Le Parlement européen a adopté une législation visant à rendre obligatoire plusieurs dispositifs de sécurité dans les nouvelles voitures dès 2022.

Voici les dispositifs qui seront obligatoires
  • l’adaptation intelligente de la vitesse
  • la facilitation de l’installation d’un éthylomètre antidémarrage
  • l’avertisseur de somnolence et de perte d’attention du conducteur, la reconnaissance avancée de distraction du conducteur
  • le signal de freinage d’urgence
  • la détection en marche arrière 
  • l'enregistreur de données d’événements ("boîte noire").

→ Tous les nouveaux modèles de véhicules devront disposer à partir de mai 2022 d'un système "d'adaptation intelligente" de la vitesse, qui avertira les conducteurs de tout dépassement des limites autorisées, sans réduire automatiquement la vitesse.
Le système d’adaptation intelligente de la vitesse pourrait réduire le nombre de décès sur les routes de l’UE de 20%, selon les estimations de l’Union européenne.

→ Les nouveaux modèles de voitures particulières et d'utilitaires légers devront également être équipés d'un système de freinage d'urgence, ainsi que d'un système d'urgence de maintien de la trajectoire. 
Les systèmes de freinage d'urgence sont capables de détecter une collision imminente et d'activer automatiquement le freinage d'un véhicule. 

Et le prix?

Dans son étude d'impact, la Commission européenne mentionne clairement que les véhicules ne seront pas plus chers à l'achat. La rapporteure, l'eurodéputée Roza Thun (PPE, droite), a assuré que l'installation de ces technologies ne provoquerait pas de hausse des prix. "La plupart de ces solutions sont numériques et une production en masse de ces solutions numériques ne rend pas les voitures plus chères."

→ L’avertisseur de somnolence et de perte d’attention du conducteur, la reconnaissance avancée de distraction du conducteur, la détection en marche arrière ainsi que l’enregistreur de données d’événements et la fameuse "boîte noire" sont aussi prévus.

Cette boîte noire fonctionne comme celles des avions. Elle enregistre tout élément relatif à la conduite du chauffeur: accélération, freinage, vitesse, ceinture de sécurité... Et même le style de conduite. Mais quid de l'utilisation de ces données et du respect de la vie privée? Des règles devront être fixées pour évtier tout débordement...

"Ces dispositifs obligatoires supplémentaires dans les voitures, camions et bus contribueront à sauver des vies", dit la rapporteure Roza Thun (PPE).

C'est pour quand? La majorité de ces technologies deviendront obligatoires à compter de mai 2022 pour les nouveaux modèles et de mai 2024 pour les modèles existants. Camions et bus devront être construits de façon à ce que les usagers les plus vulnérables, comme les cyclistes ou les piétons, soient mieux vus par le conducteur. 

Le règlement, adopté en plénière par 578 voix pour, 30 voix contre et 25 abstentions, sera soumis pour approbation au Conseil des ministres de l'UE.

Ces dispositifs obligatoires supplémentaires dans les voitures, camions et bus contribueront à sauver des vies.
Roza Thun
eurodéputée PPE

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés