Publicité

La Grèce déçoit encore...

Le Premier ministre grec George Papandreou.

Athènes projetait, pour 2010, un déficit de 7,8% du PIB contre 13,8% en 2009. Mais le déficit s'élèverait finalement à 9,3% du PIB. Et celui de l'an dernier sera revu à la hausse...

Le déficit budgétaire de la Grèce diminuera moins qu'initialement prévu en 2010, à 9,3% du PIB environ, en raison d'une faible croissance des recettes et d'une révision à la hausse du déficit de l'an passé, selon une source gouvernementale."Le déficit de cette année sera revu à la hausse autour de 9,2-9,3% du PIB. Les chiffres n'ont pas encore été finalisés, il pourrait y avoir des changements mineurs."

Dans son projet de Loi de finances 2011, publié début octobre, Athènes projetait un déficit de 7,8% du PIB contre 13,8% en 2009.

"Nous estimons que le déficit budgétaire de 2009 atteindra 15,5% environ du PIB après révision d'Eurostat, avec une possibilité de divergence de l'ordre de 0,1% à 0,2%", a-t-elle ajouté.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés