Publicité

Le PIB de l’Allemagne plombé par la baisse de consommation

La baisse de 5,4% de la consommation des ménages explique principalement la chute du PIB allemand. ©BELGA

Le PIB de la première économie européenne chute de 1,8% après deux trimestres de hausse. La principale raison est la baisse de la consommation des ménages.

De janvier à mars 2021, le produit intérieur brut (PIB) de l’Allemagne a reculé de 1,8% et se retrouve "5% en dessous de son niveau d’avant-crise", a déclaré Destatis, l'Office fédéral de la statistique d’Allemagne. Celui-ci avait initialement communiqué un recul de 1,7% au premier trimestre, qu’il a dû corriger à la baisse. Sur un an, le PIB de l'Allemagne baisse de 3,1% (en données corrigées des variations saisonnières).

Selon Carten Brzeski, économiste chez ING, l'explication est claire : "il va sans dire que la pire performance trimestrielle de l'économie allemande depuis la réunification est principalement le résultat de mesures de restrictions plus strictes depuis la mi-décembre." Diverses raisons sont à avancer.

1/ Baisse de la consommation des ménages

Alors que les dépenses de consommation de l’État progressent de 0,2%, celle des ménages baisse de 5,4%. Cette baisse est la principale raison du recul du PIB. De plus, malgré une augmentation de 1,8% des exportations, les importations progressent quant à elles de 3,8%.

2/ Baisse des investissements en biens d’équipement

Tandis qu’il existe un élan positif du côté des investissements publics dans la construction (+1,1%), ceux en biens d’équipement ont reculé de 0,2% sur un mois.

3/ Ralentissement de la construction et de l’industrie

Avec des vacances de Noël plus longues et un hiver plus froid, les secteurs de la construction ainsi que de l'industrie ont freiné.

4/ Fin de la baisse temporaire de la TVA

En début d’année, la baisse temporaire de la TVA a été levée et a ainsi impacté la consommation des ménages.

+3,5%
Le gouvernement allemand compte sur une croissance du PIB de 3,5% pour l’année en cours.

Un futur plus optimiste

Cependant, les nouvelles pour l’économie allemande ne devraient pas rester mauvaises. La Bundesbank prévoit qu’avec la levée des restrictions sanitaires et l’accélération de la campagne de vaccination, l’économie devrait nettement se redresser au deuxième trimestre de 2021. La banque centrale allemande estime en outre que le PIB de l’Allemagne "pourrait dépasser à nouveau son niveau d’avant-crise dès l’autonome". Le gouvernement allemand compte sur une croissance du PIB de 3,5% pour l’année en cours.

La production industrielle devrait cependant être encore freinée durant quelques mois en raison des déficiences dans l’approvisionnement en produits semi-finis.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés