Publicité
Publicité

Les États peu dépendants du gaz russe doivent aussi réduire leur consommation

Selon la présidente de la Commission européenne, les États moins dépendants du gaz russe devraient également réduire leur consommation d'énergie. Cela concerne la Belgique, dont la part de gaz russe tourne autour des 4%.